A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Le Président IBK hier lors de la réception offerte aux Champions d’Afrique : « A chacun de vous, j’offre une villa F3 et un ordinateur portable »
Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako : le premier numéro de la revue scientifique pluridisciplinaire de l’Universitaire voit le jour !
Ozone à Bamako : entre engouement général et inquiétudes des GIE
N’Diaye Ramatoulaye Diallo, incapable et budgétivore : quand se mélangent busi- ness personnel et promotion de la culture et du tourisme
Bougouni : une fillette de 9 ans violée par son maître de 47 ans
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

Détermination et patriotisme

« Nous attendions ce trophée depuis plus de 55 ans, Dieu nous a donné la chance de remporter cette coupe grâce à votre travail... », dira le président de la République...

Lire

05-03-2015

CAN des cadets : Aiglonnets, après le sacre, les récompenses

 

Ibrahima Kébé, plate-forme “Mali Té Tila” : « Le peuple malien rejette… le projet de paix paraphé à Alger »

 
Les Echos | L'Indépendant | Le Républicain | Nouvel Horizon | Soir de Bamako | Inter Bamako | Tjikan | Le Pretoire | Sport | 22 Septembre | Le Flambeau |
 
Sur le fil de l'actualité...
Mody Ndiaye, groupe parlementaire VRD, à propos de l’accord : « Le caractère sincère de notre point de vue n’est pas matérialisé »
Pour une bonne gestion des finances publiques : le ministre Igor convie DAF et DFM des services publics à une réunion
N’Diaye Ramatoulaye Diallo, incapable et budgétivore : quand se mélangent busi- ness personnel et promotion de la culture et du tourisme
Situation du pays
La république affaiblie : menaces de division et de partition consommées !
Oumar Mariko : « Faire des élections aujourd’hui, c’est détruire ce qui se construit petit à petit »
Mali/Algérie : la “fructueuse coopération militaire” au centre d’une rencontre à Bamako
Libye
Des extrémistes s’emparent de deux champs pétroliers

En Libye, "des extrémistes ont pris le contrôle des champs d’Al-Bahi et Al-Mabrouk et sont en route pour prendre le champ d’Al-Dahra, après le retrait de la force qui était chargée de surveiller ces sites, faute de munitions", a déclaré à l’AFP le colonel Ali Al-Hassi, porte-parole des gardes des installations pétrolières. Les sites d’al-Mabrouk et al-Bahi, à 200 km au sud de Syrte (environ 500 km à l’est de Tripoli), sont à l’arrêt depuis des semaines, en raison des violences et du fonctionnement ralenti des terminaux d’exportation. Le personnel des deux sites a été évacué après une première attaque début février qui avait fait au moins 11 morts. Le champ d’al-Mabrouk est exploité par une coentreprise dirigée par la Compagnie libyenne de pétrole (NOC), dans laquelle le groupe français Total détient des parts. L’industrie pétrolière libyenne, autrefois lucrative, est durement affectée par l’anarchie dans le pays. Avant la révolte de 2011 qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi, la production s’élevait à plus de 1,5 million de barils par jour, représentant 95% des exportations du pays et 75% de ses revenus. AFP

Afrique du Sud
Incendie d’une rare violence au Cap

En Afrique du Sud, la ville du Cap est en proie à un incendie d’une grande ampleur. Le feu s’est déclenché dimanche après-midi dans le sud de la ville, dans une zone montagneuse. Les causes du feu n’ont pas encore été déterminées, mais c’est probablement le plus gros incendie qu’ait connu la ville. Depuis trois jours, les pompiers se battent contre les flammes. L’incendie s’est déclenché dans le sud de la ville, une zone moins urbanisée où se trouvent plusieurs réserves naturelles. Néanmoins, des phénomènes actuels comme l’été, des vents violents ainsi que la sécheresse, ont permis à l’incendie de s’étendre vers des quartiers résidentiels. Ont ainsi été atteints le quartier de Muizenberg où plusieurs dizaines de maisons ont été évacuées, Westlake et, ce mardi matin, le quartier cossu de Hout-Bay. Pour l’instant, moins d’une dizaine de maisons ont été détruites, parmi lesquelles un hôtel de luxe situé sur la célèbre route côtière Chapman Peak drive, qui a été rasé ainsi qu’un petit vignoble parti en fumée. Plus de 300 pompiers se trouvent sur le terrain, et pour l’instant il n’y a pas de pertes humaines. En revanche, de nombreux animaux de la réserve naturelle ont été brûlés. RFI

Burkina Faso
L’opération de révision de la liste électorale lancée

Au Burkina, la première étape du processus électoral devant mettre fin à la transition a été lancée ce mardi 3 mars à Kaya, à 100 km au nord de Ouagadougou. Face aux multiples demandes de la société civile et des partis politiques, la commission électorale procède à une révision exceptionnelle du fichier électoral. Sur une population en âge de voter estimée à environ 8,4 millions, seulement 5 millions de personnes figurent sur la liste électorale. C’est le président de la transition, Michel Kafando, qui a lancé cette opération. Plus de 3 millions de Burkinabè sont concernés par cette campagne d’enrôlement biométrique. « L’enjeu de cette opération, c’est d’accroître de manière significative le taux d’inscription sur les listes électorales et, par là même, d’impacter sur le taux de la participation aux élections devant mettre fin à la transition », a déclaré Maître Barthelemy Kere, président de la Commission électorale nationale indépendante. Selon le président Michel Kafando, cette opération de révision est la première matérialisation de la promesse faite par la transition d’engager le Burkina Faso dans la démocratie. RFI

Côte d’Ivoire
Procès des pro- Gbagbo : nombreuses charges abandonnées

En Côte d’Ivoire, le procès en assises de près de 80 proches ou sympathisants de l’ancien régime touche à sa fin. Mardi 3 mars, le parquet général a présenté ses réquisitions. Parmi les leaders politiques proches de Laurent Gbagbo, c’est son épouse et son fils qui pourraient être condamnés aux plus lourdes peines. Le parquet a en effet requis 10 et 5 ans de prison contre Simone et Michel Gbagbo pour notamment constitution de bandes armées. Leurs avocats dénoncent un délit de patronyme, et affirment que c’est la preuve que le pouvoir a peur du retour de Simone Gbagbo en politique. Pour tous les autres cadres, comme Pascal Affi N’Guessan, le président du FPI, seule l’accusation de troubles à l’ordre public est maintenue avec quelques mois de prison souvent déjà purgés en préventive. Le parquet général s’est basé principalement sur des témoignages pour prononcer ce réquisitoire, mais Maître Dadje, l’un des avocats de la défense, craint une manipulation face à des témoins qui sont arrivés bien tardivement au cours de l’instruction. Les avocats de la défense ont la journée pour plaider, avant le dernier mot des accusés, puis les délibérations. RFI

 

Sékou Traoré au Fespaco : « À qui profitent les crimes en Afrique ? »
Pas moins que 15 courts et longs métrages burkinabè sont programmés dans les différentes catégories du Festival panafricain de cinéma. Et c'est un film du Burkina Faso qui a fait l'ouverture professionnelle du 24e Fespaco à Ouagadougou le 1er mars. L'Œil du cyclone, du réalisateur burkinabè Sékou Traoré, raconte l'histoire croisée entre un rebelle et une belle. Un enfant soldat devenu (...)
 

Écoles privées de santé : un point de chute favori pour les recalés du DEF et du BAC
De nos jours, la quasi-totalité, des candidats recalés du DEF ou du Baccalauréat, a comme point de chute favori les établissements scolaires privés de santé. Une situation qui n'est pas sans conséquence sur la santé publique n'est pas agent de santé qui le veut. A Bamako comme dans les capitales régionales, les établissements scolaires privés de santé foisonnent comme du champignon. A Bamako (...)
 

© 1999-2014 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés