A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Assarid Ag Imbaricaoune : « Il n’y a pas de Mali auquel on doit accorder de faveur »
Négociations d’Alger : bisbilles entre Mara et les groupes armés
Soumaïla Cissé au sujet de la gouvernance d’IBK : « Le Mali fonce droit sur l’iceberg avec un capitaine gonflé d’orgueil et soucieux des privilèges »
Politique : Soumaïla Cissé dresse un lourd réquisitoire contre la gestion d’IBK
« Les rapports du vérificateur général ne sont pas des paroles d’évangiles »
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 

 

 
 

« J’ai été, toujours de nature, très optimiste »

Au Parlement européen, tout comme dans les chancelleries occidentales, l’ex-député a fait entendre la voix du Mali et de la nécessité du vivre-ensemble...

Lire

24-11-2014

Assarid Ag Imbaricaoune : « Il n’y a pas de Mali auquel on doit accorder de faveur »

 

Politique : Soumaïla Cissé dresse un lourd réquisitoire contre la gestion d’IBK

 
Les Echos | L'Indépendant | Le Républicain | Nouvel Horizon | Soir de Bamako | Inter Bamako | Tjikan | Le Pretoire | Sport | 22 Septembre | Le Flambeau |
 
Sur le fil de l'actualité...
Mali : un Kamikaze s’est fait exploser à côté d’une école dans le nord
Pourparlers d’Alger, virus d’Ebola et surfacturation : IBK s’explique avec les leaders politiques
IBK à la majorité présidentielle : « Vous m’avez laissé sur ma faim »
Situation du pays
Gouvernance au Mali : ce que la majorité présidentielle suggère à IBK
Affaire de l’avion présidentiel et du juteux contrat d’équipements militaires : 15 associations demandent la démission des ministres cités dans les dossiers
Madani Tall parle du document des pourparlers d’Alger : « C’est une partition du Mali programmée »
Côte d’Ivoire
Le chef du FPI demande le retrait de Gbagbo d’élections internes

Pascal Affi N’Guessan, le patron du Front populaire ivoirien (FPI), parti créé par l’ex-président Laurent Gbagbo détenu à la Haye, a demandé le retrait de la candidature de ce dernier à la tête du FPI. "Je viens par la présente formuler une réclamation aux fins de voir déclarer irrecevable la candidature du Président Laurent Gbagbo", écrit-il dans une lettre adressée par huissier aux instances du parti, dont l’AFP a obtenu une copie. La candidature de Gbagbo avait été déposée début novembre par l’entremise de son fils Michel et de cadres du FPI. Affi N’Guessan, qui dirige depuis 2001 ce parti actuellement en forte crise, postule pour un second mandat. "Il ressort que la situation spécifique du président Laurent Gbagbo constitue un facteur objectif qui rend irrecevable sa candidature", a souligné M. Affi dans sa requête en annulation. "Il existe un groupe qui veut remettre le parti à son fondateur (Laurent Gbagbo), lors du congrès prévu à la mi-décembre", avait expliqué à l’AFP Alphonse Douati, un cadre du FPI, évoquant une "crise de leadership". M. Douati, ancien ministre de Gbagbo avait qualifié la candidature d’"Affi" de "parricide". AFP

Zimbabwe
Au moins 11 morts dans une bousculade après un service religieux

Au moins onze personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans une bousculade à la sortie d’un service religieux dans un stade du centre du Zimbabwe, a-t-on appris vendredi de source policière. L’accident s’est produit jeudi soir dans la ville minière de Kwekwe, à 220 km de la capitale Harare. "La tragédie est arrivée lors d’un rassem- blement organisé par le prophète Walter Magaya", qui affirme soigner par la prière, a précisé à l’AFP le porte-parole de la police provinciale Shadreck Mubaiwa. "Le service religieux s’est terminé vers 20H30 (18H30 GMT), il y a eu une bousculade lorsque les gens se sont précipités vers la seule sortie ouverte". Selon cette source, quatre personnes sont mortes sur place à la sortie du stade, et sept autres à leur arrivée à l’hôpital de la ville. Des milliers de personnes venaient de participer à un service de l’une des églises pentecôtistes, dont la popularité va croissant au Zimbabwe. Les fidèles affluent vers ces "prophètes" dans l’espoir d’assister à des miracles. Début novembre, la même église de Walter Magaya avait rassemblé environ 20.000 personnes à Harare. AFP

Tunisie
“Diplômés-chômeurs”, symptôme d’une écono- mie en manque de réformes

Slim Shimi a beau avoir une maîtrise en géogra- phie, il est depuis cinq ans serveur dans un café. "Il y a des diplômés comme moi qui sont devenus des vendeurs ambulants de vêtements, d’autres qui font de la contrebande. Nous n’avons pas le choix", lâche Slim. "Revenez l’après-midi", ajoute ce jeune homme de 36 ans qui travaille dans un café du centre-ville de Tunis. "Vous verrez des chômeurs diplô- més d’écoles d’ingénieurs, ou en informatique et en communication. Des bran- ches censées être deman- dées sur le marché du travail". Selon des chiffres officiels, la Tunisie compte plus de 600.000 chômeurs (soit 15% de la population active), dont 240.000 sont diplômés de l’enseignement supérieur. Chaque année, près de 60.000 personnes sortent des universités tunisiennes. Et les titulaires de diplômes en sciences humaines ou en langue arabe trouvent un travail à grand-peine, en raison de problèmes structurels qui nourrissent les tensions sociales. Près de 4 ans après la révolution qui a renversé Zine El Abidine Ben Ali et qui était en grande partie motivée par le chômage et la misère, aucune réforme d’enver- gure n’a été engagée. AFP

Nigeria/Chine
Un mégacontrat de ligne ferroviaire signé

Une société d’Etat chinoise a signé avec le Nigeria un contrat de 12 milliards de dollars pour construire une ligne ferroviaire longeant la côte du pays africain. Ce contrat a été signé mercredi à Abuja entre le gouvernement nigérian et le géant du rail China Railway Construction Corp. (CRCC), a précisé l’agence de presse Chine nouvelle. La ligne de chemin de fer de 1.402 Km reliera, en suivant la côte et en traversant notamment le delta du Niger, la capitale économique nigériane, Lagos, à la ville de Calabar (est). Il s’agit du plus gros contrat individuel signé par une entreprise chinoise pour un projet unique, selon Chine nouvelle. Cette annonce intervient 2 semaines après que le Mexique a décidé d’annuler l’attribution de la constru- ction de sa première ligne de TGV à un consortium mené par CRCC. Le patron de CRCC, Meng Fengchao, a assuré que le projet au Nigeria ferait appel à tout le savoir-faire récent de la Chine en matière de train et de matériel ferroviaire. La Chine est fière de sa technologie pour la grande vitesse, qu’elle tente d’exporter dans le monde où elle affronte des multinationales comme le français Alstom, l’allemand Siemens et le canadien Bombardier. AFP

 

Pour la mise en vigueur du décret relatif au droit d’auteur : les artistes menacent de faire recours aux méthodes fortes
Mamoutou Kéïta bientôt représentant des artistes maliens au CESC Pour la mise en vigueur du décret relatif au droit d'auteur En vue de l'entrée en vigueur du décret relatif au droit d'auteur contre l'application duquel le Conseil national du patronat a intenté un procès au gouvernement, les artistes maliens menacent de recourir aux méthodes fortes. Ils l'ont fait savoir, le mardi 18 (...)
 

Épidémie à virus Ebola : un nouveau décès au Mali, portant à cinq le nombre de morts
Un médecin contaminé par Ebola au Mali a succombé, hier jeudi 20 novembre 2014, a annoncé le Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique, portant à cinq le nombre de morts parmi les personnes ayant contracté le virus en lien avec un imam guinéen décédé. Ce médecin faisait partie des quelque 300 personnes sous surveillance dans le pays, le dernier touché par l'épidémie, à la suite du décès (...)
 

© 1999-2014 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés