Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Cinquantenaire du Mali
Pour non exécution d’un contrat : Johnny Pacheco menace de porter plainte contre la commission du cinquantenaire

La Commission nationale d’organisation du Cinquantenaire va se retrouver bientôt devant les tribunaux face au représentant de l’artiste américain Johnny Pacheco dont il avait sollicité les services pour deux prestations dans notre pays dans la première quinzaine du mois d’octobre 2010. Le contrat n’ayant pas été honoré par la partie invitante, le représentant de l’artiste au Mali, Amadou Diabaté dit Makodja, président de Kany Production, a décidé de porter plainte, ici, au Mali ou aux Etats-Unis contre la Commission du Cinquantenaire. Cela, à défaut d’une solution à l’amiable.

Le 17 août 2010, le président de la Commission nationale d’organisation du Cinquantenaire du Mali, Oumar Hamadoun Dicko, et Amadou Diabaté, le représentant du musicien d’origine dominicaine Johnny Pacheco, ont signé un contrat pour inviter l’artiste de réputation mondiale à se produire au Mali dans la première quinzaine du mois d’octobre 2010.

A la signature du contrat, la Commission d’organisation du Cinquantenaire devait payer à Johnny Pacheco la somme de 13 millions de F CFA et un cachet de même montant à la production du deuxième spectacle. L’artiste américain devait, quant à lui, se produire en deux spectacles avec son groupe composé de neuf personnes. Rien de tout cela n’a été respecté, aux dires de Amadou Diabaté, qui a décidé de porter plainte contre la Commission du Cinquantenaire au Mali ou aux Etats-Unis.

En effet, dès le 18 janvier 2010, la Commission du Cinquantenaire avait adressé une invitation à Johnny Pacheco pour venir au Mali à une date à sa " convenance en vue de participer et d’animer des soirées artistiques dans le cadre de l’organisation des festivités du Cinquantenaire ". C’est Amadou Diabaté qui s’était chargé d’apporter, à ses frais, cette invitation à l’artiste qui vit à New York. Il a ainsi effectué deux voyages Bamako- New York pour caler définitivement le programme et les modalités du séjour de l’artiste au Mali.

Toutes les garanties avaient été données du côté de la Commission du Cinquantenaire du Mali. C’est après tous ces pourparlers et la signature du contrat par son représentant, en la personne de Amadou Diabaté dit Makodja, que Johnny a, de son côté, confirmé par E-mail adressé à la Commission du Cinquantenaire sa participation aux festivités. Il n’en sera rien. Et cela sans aucune explication de la part de la Commission du Cinquantenaire, selon Amadou Diabaté.

Johnny Pacheco, qui sera à Dakar à partir du 15 décembre 2010, ne comprend pas, lui aussi, l’attitude des autorités maliennes. D’où cette plainte que son représentant s’apprête à introduire auprès du tribunal à Bamako ou à New York afin que l’artiste et ce dernier soient remis dans leur droit. Cela, à défaut d’une solution à l’amiable. Ils réclament 70 millions de F CFA.

Mamadou FOFANA

L’Indépendant du 24 Novembre 2010.

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés