Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sport
Assemblée Générale de l’Union Nationale des Footballeurs en Activité du Mali : Docteur Facko Zerbo appelle les dirigeants à penser aux jeunes footballeurs

Le Carrefour des Jeunes de Bamako a abrité, le mardi 23 février dernier, une assemblée générale de l’Union Nationale des Footballeurs en Activité du Mali (UNAFAM).C’était sous la présidence de son président, Docteur Facko Zerbo.
Dans son intervention, Docteur Facko Zerbo a salué les footballeurs pour leur implication dans la vie de l’association qui, aujourd’hui, est en train de trouver sa place sur le plan national. Il a appelé les dirigeants du football malien à donner un coup de main à l’association.

Après la présentation du bilan des activités qu’ils ont menées en 2014-2015, le président a remercié l’Assemblée nationale pour son implication dans la résolution de la crise que traverse le football malien. Il a appelé tous les dirigeants du football malien à revenir à de meilleurs sentiments car l’ensemble du peuple malien les observe. Et plus particulièrement, dit-il, des milliers de jeunes dont le sort est entre leurs mains.

« Penser à tous les jeunes qui peuvent être vos frères, vos enfants et vos petits enfants », a-t-il laissé entendre. Avant d’appeler tous les protagonistes de cette crise à respecter leurs engagements. Enfin, il a demandé aux footballeurs de placer l’année 2016 sous le signe du renforcement des acquis et la prise de conscience de l’ensemble des footballeurs maliens.

A sa suite, Bourama Traoré dit ‘’Allah ka Boura’’ dira qu’il est temps que les jeunes se préparent pour que, après cette crise, ils soient impliqués car il est impossible de jouer au football sans eux. « Il y’a des personnes qui n’ont rien avoir avec le football qui se sont impliquées dans cette crise et pour cela, il faudra plus d’organisation de ces jeunes footballeurs car ils ont leur mot à dire en ce qui concerne le bon déroulement du football », a-t-il indiqué.

Selon lui, il faudra un changement. « Ce changement se fait avec ces jeunes car, quand on parle du football, c’est forcement des footballeurs, des supporteurs, des médecins et des journalistes qui viennent au terrain. C’est pour voir les footballeurs jouer et si aujourd’hui on voit que tout cela se fait sans ces jeunes, ce n’est pas normal… », a-t-il souligné.

Abba Sangaré (Stagiaire)

Tjikan du 26 Février 2016

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés