Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Reporter
Extrait du communiqué commun Mali-UE à la suite du dialogue de haut niveau sur la migration tenu à Bamako, le 11 décembre 2016

..... Comme résultat concret du dialogue de haut niveau sur la migration de 11 décembre 2016, les deux parties ont marqué leur accord sur les domaines d’une coopération renforcée, en prévoyant des actions prioritaires dans des domaines d’intérêts partagés, à intégrer dans une feuille de route conjointe. les domaines prioritaires sur lesquels les deux parties envisagent de renforcer leur collaboration sont la création d’emploi pour les jeunes dans les régions de départ et d’origine des migrants ; le renforcement des systèmes cohérents et robustes de registres d’état civil, ainsi que la délivrance des cartes d’identité et passeports sécurisés et l’utilisation des passeports biométriques ; la gestion des frontières et un meilleur contrôle du territoire ; la protection des migrants en transit au Mali et la lutte contre la traite de êtres humains et les ¨passeurs¨ ; l’accompagnement des retours d’Europe des personnes en situation irrégulière, sur la base des procédures standard, conclu entre les deux parties tout en respectant leurs obligations mutuelles. ...

Sans désobliger le ministre Diop, c’est lui plutôt qui a l’obligation morale de rappeler à l’ordre les auteurs de la partie malienne de ce communiqué. Il a apposé sa signature au bas d’un document qui dit que clairement que le Mali a marqué son accord sur les domaines d’une coopération renforcée, en prévoyant des actions prioritaires dans des domaines d’intérêts partagés, notamment dans l’accompagnement des retours d’Europe des personnes en situation irrégulière, sur la base des procédures standard, conclu entre les deux parties tout en respectant leurs obligations mutuelles.

Mon Dieu, il se doit d’admettre qu’il y a eu négligence coupable, légèreté administrative et faute diplomatique. Les réactions enregistrées doivent amener le gouvernement à être plus vigilant, plus prudent pour la suite des négociations. Les Maliens installés en Europe ne veulent pas demeurés dans l’incertitude. Sinon, il y a eu bel et bien accord, selon les termes mêmes du communiqué conjoint.

Du 22 Décembre 2016

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés