Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Implication des politiques dans la réussite du sommet Afrique-France : Le président de la CNOSAF rencontre les responsables des partis politiques

Le président du Comité national d’organisation du Sommet Afrique France a rencontré ce jeudi 5 janvier les responsables des partis politiques. Cette rencontre de concertation a eu lieu au ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat sur invitation du ministre Mohamed Ag Erlaf. A quelques jours du grand fora que Bamako s’apprête à accueillir, Abdallah Coulibaly veut une union sacrée des Maliennes et des Maliens autour de ce sommet. La rencontre de concertation avec les responsables politiques se situe dans ce contexte. Il s’agit d’échanger avec l’ensemble de la classe politique en vue de s’assurer de leur parfaite implication dans la réussite de ce 27è sommet Afrique France qui se tient à Bamako les 13 et 14 janvier 2017.

Lors de cette rencontre, le Ministre Mohamed Ag Erlaf a invité les partis de soutenir les efforts déjà engagés pour la réussite du sommet car « il constitue un évènement d’honneur pour tous les Maliens et que la classe politique doit jouer son rôle ». Si certains ont adhéré sans polémique en donnant leur feu vert, d’autres par contre ont dénoncé que ce n’est pas à la dernière minute qu’on cherche à les associer. Mais le ministre a vite calmé le jeu en disant que « ce n’est ni une négligence, encore moins une exclusion des politiques du sommet, mais plutôt par crainte d’interprétation politicienne ». Selon Ag Erlaf, le président n’a jamais voulu cela. Il a continué en demandant aux chefs de partis politiques « de sensibiliser leurs militants et leur dire que pendant les trois jours d’être courtois envers les étrangers, les protéger, les rendre service en souriant avec eux, et surtout laisser les services de sécurité faire leur travail ».
Les échanges ont duré environs 1 heure et 45 mn et par finir tous les partis ont adhéré au processus. Et certains ont proposé d’élaborer un plan de communication afin de relever le défi.

Zoumana Coulibaly

L’Indicateur du Renouveau du 06 Janvier 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés