Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Enseignement fondamental et secondaire : Le mot d’ordre grève de 216 heures suspendu

Prévue du 9 au 13 janvier et du 16 au 19 janvier 2017, la grève de 216 heures au niveau de l’enseignement fondamental et secondaire n’aura plus lieu. Gouvernement et syndicat d’enseignant viennent de trouver un terrain d’entente qui suspend du coup le mot d’ordre de grève. 
 
Après l’échec des négociations du mercredi 4 janvier entre le Gouvernement et syndicat d’enseignant, les deux parties ont trouvé in extrémis hier dimanche 8 janvier 2017 un terrain d’entente. 
Le collectif des sept syndicats de l’éducation signataire du 15 octobre (Syldef, Syneb, Syntec, Synesec, Synefct, Fenarec et la Section enseignement secondaire du Syndicat national de l’éducation et de la culture) avait déposé sur la table du Gouvernement une plateforme revendicative de 5 points. Il s’agit de : l’adoption d’un statut autonome de l’enseignant ; l’harmonisation des salaires des enseignants maliens avec ceux de la sous-région ; l’augmentation de l’indemnité de responsabilité pour les enseignants des catégories A, B et C ; la généralisation du curriculum, la prise de mesures d’accompagnement pour la mise en œuvre de l’APC et la réintroduction de l’examen d’entrée en 7ème A ; le respect strict des textes régissant la mutation ; l’adoption d’une carte scolaire à l’enseignement fondamental, secondaire et la construction d’écoles publiques.
A la suite de la première phase des négociations, deux points avaient fait l’objet d’un accord. Il s’agit de la régularisation administrative et financière des camarades sortants de l’ENSUP et la conformité de l’arrêté 32/82. Les points relatifs au statut autonome des enseignants, à l’harmonisation de leurs salaires avec ceux des collègues de la sous-région et l’augmentation des primes de responsabilités, demeuraient des points d’achoppement.
Hier un accord de principe a été retrouvé sur ces points. Et rendez-vous est pris pour le 30 janvier, c’est à dire après le Sommet Afrique-France, pour accorder au besoin les violons sur les points restants. 

A. Daou

L’Indicateur du Renouveau du 09 JAnvier 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés