Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Festival culturel dogon : Que de bonnes impressions

Lors de la 2èmeédition du festival culturel dogon qui s’est tenu du 23 au 29 janvier, à la place du cinquantenaire, nous avons rencontré quelques festivaliers qui nous ont livré leurs sentiments
Hamtou Walette, exposante Tamasheq au festival :
« L’idée d’organiser ce festival est ingénieuse. Cela, démontre que tout ce qui se dit sur notre pays, par rapport à une quelconque ségrégation est fausse. Nous sommes tous la même. Autrement dit, nous constituons la même famille. Ce qu’explique que notre pays est un et indivisible ».
Dieudonné Dacko, membre de la commission pour la communication au festival

« Le festival culturel dogon constitue une grande attraction et de divertissement pour tout le public bamakois. De ce fait, son organisation à Bamako est d’une grande importance. En d’autres circonstances, le festival « Ogobagnan » permet de transporter le monde dogon dans notre capitale. C’est une belle occasion, par laquelle on fait la présentation de beaucoup de produits artisanaux au public. La finalité recherchée c’est de contribuer d’une manière ou de l’autre à la promotion de la culture dogon.
Kadiatou Oualégème, membre de la commission d’organisation du festival
« C’est une bonne initiative d’organiser ce festival à Bamako. Parce que notre capitale est l’une des rares qui n’abrite pas de festival. Donc, organiser le festival culturel dogon « Ogobagnan » à chaque année à Bamako, consiste à faire découvrir la culture dogon aux bamakois dans toute sa multitude. Je formule le vœu, pour que toute la semaine du festival se déroule dans les bonnes conditions et d’incidents majeurs n’interviennent ».

Pierre Adegnon Togo, membre de la commission d’organisation du festival
« L’ensemble de la commission d’organisation, les visiteurs, les exposants et tout autre personne de passage expriment leur satisfaction pour l’organisation dudit festival à Bamako. C’est un vrai créneau qui permet de faire la promotion de la culture Dogon, en termes de visibilité, de ventes etc. Cette année, nous avons fait des innovations avec la création des stands, les dégustations dogon, un stand pour les Tamasheq, des places pour d’autres communautés etc. C’est un moyen pour nous de faire ouverture aux autres ethnies du pays. Autrement dit, nous recherchons une interpénétration culturelle. A travers ce festival, nous voulons contribuer à faire asseoir la paix et la réconciliation dans notre pays.

Cette 2ème édition a permis aussi à la tenue des conférences-débats sur les origines, les modes de vie et sur la particularité des Dogons. Globalement, c’est de montrer aux bamakois, ce qui fait la spécificité de la culture dogon. La communauté dogon, à travers ce festival, veut montrer au monde entier que c’est le vivre ensemble qui nous à toujours caractérisés, nous les maliens.

Diakalia M Dembélé

Le 22 Septembre du 30 Janvier 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés