Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Ségou vibrera en février au rythme de la 13ème édition du festival sur le Niger

La direction du festival, emmenée par Mamou Daffé, a tenu samedi 28 janvier une conférence de presse avec les journalistes de Ségou. Il s’agissait, à travers cette rencontre, de faire le point des préparatifs de la 13ème édition.

« Nous, notre fierté, c’est le festival sur le Niger ». C’est en ces termes que le maire de la commune urbaine de Ségou, Nouhoum Diarra, a ouvert ladite conférence de presse. Selon lui, c’est un honneur pour Ségou de voir le festival sur le Niger dans la durée. Un festival grâce auquel Ségou est aujourd’hui la capitale de la culture africaine. Le maire de Ségou pense que la situation sécuritaire que vit notre pays ne doit pas être un obstacle en soi à l’organisation du festival sur le Niger, d’autant que la question sécuritaire est un problème universel.

Le directeur du festival sur le Niger, Mamou Daffé, après avoir présenté le thème de l’édition 2017, « jeunesse africaine et le défi du numérique », a dégagé le point des préparatifs. Aux dires de Mamou Daffé, les installations et autres activités sont presque à terme, à 4 jours de l’ouverture de la rencontre annuelle de la culture, de l’art et de la musique à Ségou.
De tous les aspects évoqués par le directeur fondateur du festival, la question sécuritaire est revenue très souvent. De ce côté, les organisateurs et autres acteurs de la sécurité à Ségou sont engagés à veiller à la sécurité des festivaliers. Selon Mamou Daffé, certaines mesures sont envisagées de leur côté pour ce faire.

Tour à tour, Mohamed Doumbia, administrateur du festival, Djibril Guissé, chargé de la foire internationale de Ségou, Attaher Maïga, chargé des conférences et tables rondes, ont expliqué les orientations de leur domaine. C’est ainsi que cette année, 120 stands seront installés à la foire internationale de Ségou au bord du fleuve. Les journalistes, qui ont participé à la conférence de presse, étaient tous satisfaits des explications qui leur ont été données par les conférenciers.

Douba DEMBELE

Le Reporter du 01 Février 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés