Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Mines : Comment optimiser le rendement de la mine de Gara ?

L’Université privée Gemini management a abrité le 7 février 2017, aux soutenances de deux ses étudiants. Il s’agit de Zakaria Sidibé, pour l’obtention du diplôme de Master option Mine et de Sory Tounkara, pour l’obtention du Master en management des industries minières et pétrolières option mines aussi. Ils avaient comme Jury : Ingénieur Ali Touré (président), Lahayou Mory Touré et Salia Coulibaly (membres). Les deux candidats avaient en commun d’avoir décroché leurs DUT à l’Eni, d’avoir eu leurs Bac+3 à l’Université Gemini avant leur soutenance en Bac+5 (Master) ce jour. La mobilisation de la direction de l’université Gemini, à commencer par son directeur, Dr Ahmed Touré, les parents, amis, professeurs et collègues des deux candidats, n’a pas fait défaut, pour les assister. Zakaria Sidibé a soutenu sur le thème : « étude d’optimisation de la mine souterraine de Gara dans l’objectif d’atteindre 100 000 tonnes de minerai d’or par mois ». Et Sory Tounkara sur le thème : « optimisation de la ventilation dans la mine d’or souterraine de Yaléa ».

Zakaria Sidibé a souligné dans son exposé que depuis 2013, la politique du Randgold était d’augmenter la production mensuelle de Gara a 100,000 tonnes de minerai d’or et jusqu’au jour d’aujourd’hui Gara a du mal à satisfaire cette demande. Quelles sont les contraintes à étudier pour atteindre cette production avec l’état actuel du terrain tout en minimisant le coût ?
Est-ce que la capacité, la disponibilité et la performance des machines permettent-elles cette demande ?
Comment se comporte la séquence d`exploitation ?
Les planifications journalières sont-elles possibles ?
Etaient entre autres questions soulevées par lui pour avoir une réponse à cette problématique de production. Pour achever 100,000t de minerai à Gara, répond-t-il, nous pouvons préconiser l’utilisation de cinq (5) chargeuses et six (6) camions et le respect de la méthode sous nivaux abattu avec remblayage en V système. Le développement des galeries descendantes doit être prioritaires pour accéder rapidement au niveau inférieur afin d’ouvrir des nouvelles zones minéralisées et enfin d’avoir la flexibilité de la méthode d’exploitation dite sous niveau abattu des blocs et sans pour autant interférer avec les blocs à remblayer.

Le suivi de la maintenance des équipements est primordial, d’autant plus que le développement ira forcément vers des zones plus éloignées du concasseur d’extraction, et où l’extraction par convoyeur sera réellement compétitive. Il sera aussi possible d’incrémenter encore cette production mensuelle de 100.000 t si on se donnait au projet d’établissement des points de chargement à proximité des blocs en activités par exemple quatre point de chargements de plus sur chaque niveau dont deux par galerie d’accès soit un (1) à 300m de part et d`autre du point d’accès de la galerie au minerai.
Sory Tounkara a développé que dans le système de ventilation de Yaléa, les ventilateurs primaires sont en parallèle et le secondaire en série ou en parallèle pour évacuer les airs viciés et aérer les lieux de travail et les instruments de mesure permettent de savoir la quantité et la qualité d’air dans le niveau mesure. Le travail proposé par Randgold portait sur l’optimisation du système de ventilation de la mine de Yaléa. Au terme de notre étude, ajoute-t-il, il était judicieux d’analyser d’abord le système de ventilation de Yaléa afin de mieux s’imprégner du fonctionnement de la ventilation de la mine, des différents problèmes auxquels sont soumis la ventilation de Yaléa, des différentes modifications qui s’y produisent tous les jours du fait du changement de programme de production, d’abattage à l’explosif, afin de mieux maîtriser les températures et maintenir des bonnes conditions de travail dans la mine.

Les deux ont reçu avec succès (avec la mention très bien) aux termes de leurs discussions avec le jury.

Hadama B. Fofana
Le Républicain du 10 Février 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés