Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Rentrée littéraire du Mali : Bamako centre de lecture du 21 au 25 février

La Rentrée littéraire du Mali-2017 aura lieu du 21 au 25 février à Bamako. L’annonce a été faite par Ibrahima Aya, son directeur. C’était mardi à la Maison de la presse.

"Renouveler le monde" est le thème choisi par les organisateurs de la Rentrée littéraire qui démarre ses activités le lundi 21 février 2017 et cela jusqu’au 25 février dans la capitale. Cette thématique de l’édition 2017 s’inscrit en droite ligne dans le processus de retour de la paix et de reconstruction en cours au Mali.

Pour informer l’opinion nationale et internationale, le directoire, sous la conduite d’Ibrahima Aya, était face à la presse le mardi 14 février pour donner les grandes lignes de cet événement artistique et culturel. Le ministère de la Culture, représenté par Ibrahim Fofana, l’Union européenne, le Centre culturel et l’ambassade de la Belgique étaient tous présents à cette rencontre pour signifier leur adhésion à l’initiative.

Ibrahima Aya, directeur de la rentrée littéraire, a indiqué que l’événement occupe de nos jours une bonne place dans l’agenda culturel du Mali du fait de sa pérennisation malgré le contexte actuel.

"Si au début de l’événement en 2008, il ne comptait que 5 invités, la présente édition va drainer plus d’une quarantaine d’auteurs avec plus de jeunes auteurs, ce qui est encourageant", a annoncé M. Aya. La Rentrée littéraire s’ouvre cette année à d’autres genres linguistiques traduits en français. Il s’est réjoui de l’accompagnement des partenaires. Il s’agit du ministère de la Culture, du Centre culturel, des universités du Mali, de l’Union européenne et du Royaume de Belgique à travers sa représentation au Mali.

Sékou Fofana, coordonnateur de la Rentrée littéraire, a mis à nu le programme de cet événement majeur. En prélude, il est prévu le 20 février prochain un atelier à l’intention des auteurs sur le thème : "Comment renouveler la langue ». Et le 21 février, journée inaugurale, verra également un atelier à l’endroit des jeunes auteurs sur la thématique : " là où j’ai mis les hommes, là meurent les arbres ". Il s’agit pour le directoire de la Rentrée littéraire d’apporter à travers cette rencontre sa contribution à l’épineuse lutte contre les changements climatiques engagés par les autorités du pays. Il sera également organisé au cours de cet événement des échanges au sein d’une vingtaine d’école au niveau des deux rives du district, mais aussi des cafés littéraires, des tables rondes et des conférences-débats qui seront animés par des écrivains, des poètes et des artistes à l’Institut Français, à la gare, au Bla-Bla, au centre Médina et à la Bibliothèque nationale. L’innovation de cette année est l’étendu de l’événement d’un jour de plus sur le samedi 26 février pour drainer plus de participants aux différentes activités prévues dans le programme. Les organisateurs invitent la population à la mobilisation pour l’éclat de cette rencontre littéraire et les rentrées sont gratuites.
Le représentant du ministère de la Culture, Ibrahima Fofana, a salué l’initiative et réitéré l’accompagnement du département.

La Rentrée littéraire du Mali a pour objet la promotion du livre au Mali qu’elle définit comme l’"expression de la pensée et le témoignage de l’être, support essentiel d’accès au savoir, aux compétences, à la diversité culturel et linguistique, à la liberté et à la paix". Elle s’inscrit dans les cadres de référence de notre pays dont l’une des dimensions essentielles repose sur la "consolidation d’une gouvernance démocratique soucieuse de la participation de la population et de la société civile à tous les niveaux, et orientée vers le renforcement de l’Etat de droit et de la qualité des services rendus par les pouvoirs publics".

O. D.
L’Indicateur du Renouveau du 16 Février 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés