Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Carrefour
E.D.M.SA dote Kidal de 4.7 milliards de F CFA pour l’eau et l’électricité : Mais Servez d’abord les Maliens !

Nous avions signalé depuis fort longtemps que face à Kidal, le Gouvernement et le Président IBK ont une peur bleue devant les chefs de Kidal. En effet depuis la signature du fameux accord pour la Paix et la Réconciliation et tous les autres actes de capitulation à savoir la signature de l’accord d’entente du 5 juillet 2015 après avoir dit que les négociations étaient terminées, qui a décidé de la mise en place des Autorités Intérimaires dans les régions de Kidal, nos gouvernants ont foulé au pied tous les principes républicains par lequel le peuple est géré.

Et il en sera toujours ainsi tant que la France continuera à mettre la pression sur le Président IBK, qui selon certaines sources avait promis l’autonomie de Kidal aux autorités socialistes françaises avant l’élection présidentielle de 2013. Une République, que ne reconnaissent pas les chefs de Kidal et pourtant ils viennent faire leur provision d’argent fréquemment à Koulouba lors des cérémonies organisées à cet effet.
Le dernier approvisionnement est annoncé depuis la semaine dernière. En effet, Kidal qui manque d’eau et d’électricité, bénéficiera de 4,7 milliards. L’eau et l’électricité seront données gratuitement aux populations de Kidal. Celles-là même qui manifestent à chaque instant contre les autorités nationales ou fêtent à chaque occasion l’indépendance de l’Azawad qu’elles ont proclamé un 4 avril de 2012. La CMA reste toujours dans cette dynamique.

Nos dirigeants font semblant de ne rien voir, bien que la présente de l’Etat dans cette partie du Mali est interdite. Lors d’une visite du Président IBK en août en France, le Président Hollande avait promis que l’administration malienne sera bientôt à Kidal avec l’appui de la France. Depuis le Président IBK attend toujours cet appui. Et pour combien temps encore si l’on sait qu’il est à 16 mois de la fin de son mandat ?

Ce qui est sure, c’est que le quinquennat d’IBK a échoué à cause de la crise du nord, qui l’aurait cru si l’on se réfère à ses slogans de campagne ?

Badou S. KOBA
Du 16 Février 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés