Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Attaque terroriste : 11 militaires maliens tués à Boulkissi

Avant-hier, l’armée malienne à été la cible d’une attaque terroriste à Boulkessi, dans la commune de Mondoro, cercle de Douentza (Région de Mopti). Le bilan provisoire, selon un bilan officiel, est de 11 morts et 5 blessés.

Le dimanche 5 mars 2017, tôt le matin, la position des FAMA (Forces armées maliennes) à Boulkessi, dans le cercle de Douentza (région de Mopti) a été attaquée par des terroristes. L’attaque terroriste a été perpétrée, selon des sources, serait l’œuvre du groupe terroriste Ansarou Al Islam dirigé par Ibrahim Dicko, un prédicateur radical Burkinabè. Le bilan provisoire de cette attaque est lourd. Selon un bilan officiel, il y a eu 11 morts et 5 blessés au cours de l’attaque. Dans un communiqué déposé à notre rédaction, le Bureau Politique National et l’ensemble des militants du Rassemblement pour le Mali (RPM) s’inclinent devant la mémoire de ces valeureux fils du pays, rendent hommage à leur courage et leur sacrifice, souhaitent prompt rétablissement aux blessés et présentent leurs condoléances les plus émues à leurs familles, à l’armée nationale et à l’ensemble de la Nation malienne. Le Rassemblement pour le Mali (RPM) condamne fermement ces attaques répétitives dont le seul but est de faire échec au processus de paix dont les récents progrès ont été salués par tous. Le RPM engage et encourage le gouvernement à poursuivre ses efforts en liaison avec les forces alliées de notre pays afin d’enrayer la recrudescence des attaques terroristes. Le Rassemblement Pour le Mali lance un vibrant appel à toutes les filles et à tous les fils du pays à un élan de solidarité envers les forces armées et de sécurité et une union sacrée autour de la Nation. Le dimanche 19 février, le Parena déplorait la recrudescence des incidents au Mali, lors d’une rencontre qu’il avait organisé à la Maison des Aînés sur la situation sécuritaire du pays. « Les six premières semaines de 2017 ont enregistré 24 incidents armés et 154 morts sur tout le territoire. Quatorze des 24 incidents sont survenus au centre. Le nombre de personnes assassinées dans la zone est d’au moins 49 », soulignait le Parena.

A.S

Le Républicain du 07 Mars 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés