Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sport
Foot féminin, championnat national : Le sacre historique de L’AS MANDE

Les Mandékas ont dominé la compétition de bout en bout,
totalisant 20 victoires et 2 nuls en 22 journées de championnat.
Le Réal et les Super Lionnes d’Hamdallaye complètent le podium

La première édition du championnat national de foot féminin a pris fin le week-end dernier. Au total, 12 clubs dont 5 formations de l’intérieur ont participé à cette première édition du championnat. Les 12 protagonistes ont pour noms : les Amazones de la commune V, Super club, Santoro UFC, l’USFAS, Bandeya de Mopti, les Tigresses de Kayes, Saramaya de Kati, les Tigresses de Bougouni, l’AS Mandé, les Super Lionnes d’Hamdallaye, le Réal et Teriya de San.

Les équipes se sont affrontées en aller-retour, soit 22 journées de compétition et à l’issue des débats, c’est l’AS Mandé qui a été sacrée championne du Mali avec 64 points. Les Mandékas, comme on les appelle, devancent, respectivement le Réal (51 points) et les Super Lionnes (49 points).

Les joueuses de Lafiabougou ont réalisé un parcours sans faute, totalisant 20 victoires et 2 matches nuls en 22 journées de championnat. L’histoire retiendra donc que c’est l’AS Mandé qui a remporté le premier titre du championnat national et les Mandékas deviennent également les premières à réaliser le doublé coupe-championnat puisqu’elles avaient déjà remporté le trophée de Dame coupe en battant largement le Réal 3-0. Le deuxième du championnat, le Réal a enregistré 16 victoires pour 3 nuls et 1 défaite, alors que les Super Lionnes d’Hamdallaye ont totalisé 15 victoires, 4 nuls et 3 défaites. Dans le bas du tableau on retrouve, les Tigresses de Kayes 11è avec 8 points et Saramaya de Kati 12è avec 5 points. Ces deux équipes seront reléguées en division inférieure.

Au classement des meilleures marqueuses du championnat, l’attaquante de l’AS Mandé, Bassira Touré termine en tête du peloton avec 83 buts, devant la canonnière de l’USFAS, Oumou Touré qui a frappé 66 fois. Pour l’entraîneur de l’AS Mandé, Karim Coulibaly, le sacre de son équipe est une juste récompense et le couronnement de plusieurs mois de travail. « Je félicite les filles pour ce titre qu’elles méritent amplement. Elles se sont battues pour ça et c’est une juste récompense pour l’équipe », commentera le technicien qui devient ainsi le premier entraîneur à inscrire son nom au palmarès du championnat national.

La meilleure buteuse de la compétition, Bassira Touré abondera dans le même sens que son entraîneur. « Dès le coup d’envoi du championnat, nous nous sommes fixées comme objectif de devenir la première formation à brandir le nouveau trophée. On voulait à tout prix ce titre et on a joué avec beaucoup d’envie et d’engagement », confiera l’attaquante internationale, avant de dédier son titre de meilleure buteuse à ses coéquipières, aux supporters et au président du club « qui m’a toujours encouragée ». Après avoir passé plus d’une décennie à l’AS Mandé, Bassira Touré devrait quitter le club la saison prochaine et s’engager avec les Super Lionnes du président Papa Séyan Keïta.

L’AS Mandé, faut-il le rappeler, a été créée en novembre 1994 par l’ancien trésorier du Djoliba, Mamadou Coulibaly. L’équipe a été sacrée plusieurs fois championne du district de Bamako et a également remporté le tournoi national qui regroupait jadis les équipes féminines de la ligue du district de Bamako et certaines formations de l’intérieur.

Djènèba BAGAYOKO

–----------------------------------------------------------------

Championnat d’Angleterre : manchester CITY ENCHAINE ET SE REPLACE

Les Citizens enchaînent et reviennent fort. Manchester City est allé s’imposer sur le terrain de la lanterne rouge Sunderland dimanche dans le cadre de la 27e journée de Premier League et suit le rythme assuré par ses concurrents (0-2). Les joueurs de Guardiola restent ainsi à une petite longueur derrière Tottenham, deuxième et vainqueur d’Everton un peu plus tôt (3-2). Lancés dans un marathon de matches aussi importants les uns que les autres, les Mancuniens ont sérieusement négocié ce rendez-vous dominical au Stadium of Light. Car si les joueurs de Sunderland demeurent bons derniers du classement anglais et restaient sur deux défaites consécutives, ils ont chèrement vendu leur peau.

Solidaires en défense et agressifs dans les duels durant toute la première période, ils se sont même montrés très percutants sur leurs rares attaques. Aligné seul en pointe, Jermaine Defoe a ainsi trouvé le poteau de Caballero sur son tir après une excellente sortie de balle de ses coéquipiers (20e). Billy Jones, lui, a placé deux têtes très dangereuses sur corner mais la réussite a fui les Black Cats et leur arrière droit (36e et 39e). Globalement inoffensifs malgré leur nette maîtrise du ballon, les Citizens, eux, n’ont eu besoin que d’une seule véritable occasion peu avant la pause pour ouvrir le score par l’intermédiaire de l’inévitable Sergio Aguero. En bon renard des surfaces, l’Argentin a su surgir dans le dos de la défense adverse pour profiter d’un petit service de Sterling et marquer son 12e but de la saison en championnat (0-1, 42e).

Les joueurs de David Moyes n’ont pas réussi à hausser leur niveau de jeu en seconde période. En voulant évoluer plus haut, ils se sont surtout exposés à la vitesse de leurs adversaires sur les côtés.Raheem Sterling et Leroy Sané ont pu faire parler leurs qualités et, superbement lancé par le rayonnant David Silva, l’Allemand est allé doubler la mise (0-2, 59e).

Pas assez adroits devant la cage de Caballero, les Black Cats n’ont pas pu revenir au score. Leur gardien Jordan Pickford a même dû s’employer devant Aguero (88e) ou De Bruyne (90e) pour éviter une défaite plus lourde. Manchester City enregistre un quatrième succès de rang en championnat et peut déjà se tourner vers son match avancé contre Stoke dès mercredi prochain.

Essor du 08 Mars 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés