Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Districts sanitaires de Kayes : 44 tricycles-ambulances entrent en service

L’entretien des engins, la mécanique, l’usage des kits sanitaires (matériels de réanimation) et surtout le code de la route sont des notions que le Groupe Togola-SA a inculqué aux nouveaux conducteurs des 44 tricycles-ambulances médicalisés offerts par le Projet pilote d’évacuation des mères dans cinq districts sanitaires de Kayes (Medik) à la direction régionale de la santé de Kayes. L’ouverture de la session était présidée par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mahamane Baby.

Du 7 au 9 mars, s’est tenu à Kayes, un atelier de formation des conducteurs de tricycles-ambulances médicalisés. Pour lutter contre la mortalité maternelle néonatale et infantile au Mali tout en soulageant la souffrance des femmes, le gouvernement du Mali et le Canada ont signé un protocole d’entente de contribution au Projet pilote d’évacuation des mères dans cinq districts sanitaires de Kayes (Medik).

C’est dans ce cadre que le partenaire canadien a offert le 24 janvier 2017, 44 tricycles-ambulances médicalisés aux districts sanitaires de Bafoulabé, Diéma, Nioro, Oussoubidiagna, et Yélimané.

Fournisseurs des engins, le Groupe Togola-SA s’est engagé à former gratuitement les conducteurs à leur utilisation. D’où la session de formation à la direction régionale de la santé de Kayes.

"Nous tenons à donner les outils nécessaires aux conducteurs parce que le Groupe Togola-SA pense que ce sont des vies humaines qu’ils vont sauver. Issus des zones d’accès très difficile, nous leur donnerons les éléments nécessaires afin qu’ensemble nous puissions réussir le désenclavement sanitaire au Mali et en Afrique de l’Ouest", a expliqué Florent Bally,
responsable commercial du Groupe Togola. Et de préciser que la formation porte sur l’entretien des tricycles, la mécanique, le code de la route et l’utilisation des kits sanitaires (matériels de réanimation) qui sont dans les tricycles.

Félicitant le Groupe Togola pour cette initiative, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a invité les participants être plus assidus à la formation, car, selon lui, conduire une ambulance n’est pas chose facile.
"Vous transporterez des malades et non des marchandises. Vous tiendrez entre vos mains la vie de femmes, d’enfants, de personnes malades et il faut tenir compte de cette responsabilité", a soutenu le ministre Baby. Il a ajouté que c’est une opportunité d’emploi durable que les participants doivent saisir tout en prenant bien soin des engins.

La session de formation est une promesse tenue par le Groupe Togola-SA, a indiqué le directeur régional par intérim de Kayes, Dr. Seydou Coulibaly. Selon lui, le Groupe s’était engagé à former gratuitement les conducteurs des tricycles-ambulance médicalisés et a tenu sa promesse avec promptitude.

Le gouverneur de la région de Kayes, Baba Hamane Maïga, ainsi que le PDG du Groupe Togola, Binafou Togola, ont invité les conducteurs à prendre bien soin des engins afin que les populations puissent en profiter longtemps.

Maliki Diallo
L’Indicateur du Renouveau 10 Mars 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés