Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Bilal Ag Acherif chez DEBY : Une visite polémique

Qu’est-ce qui fait courir tant les responsables de l’ex-rébellion ?
Telle est la question qui revient dans les débats après l’audience accordée par le chef de l’Etat tchadien à Bilal Ag Achérif du MNLA. La polémique enfle.
 
Adepte de la propagande, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) fait les yeux doux au président du Tchad, Idriss Deby Itno. Vendredi dernier à la grande surprise de tous, le Mouvement a publié un communiqué sur l’audience que Deby a accordée à Bilal Ag Achérif en sa qualité de secrétaire général du MNLA.

"L’objet de la visite est de renouveler le contact avec les plus hautes autorités tchadiennes pour le rôle prépondérant que joue ce pays au Sahel et en Afrique, mais aussi et surtout faire l’état de la mise en œuvre de l’accord pour la paix", peut-on lire dans le communiqué.

Plus loin, il explique que le SG du MNLA "a salué l’esprit d’ouverture et de bonne compréhension de son hôte des défis auxquels fait face l’Azawad en particulier, le Mali et le Sahel en général". Et au MNLA de conclure que son chef, Bilal Ag Achérif, a également sollicité l’accompagnement permanent du président de la République du Tchad pour aboutir à une paix définitive au Mali.
Suite à cette visite au Tchad, des interrogations demeurent et l’on ne pourra pas imaginer une telle initiative de la part des ex-rebelles. D’abord, sur le terrain, les éléments de la CMA et les forces tchadiennes sont loin de s’entendre. Ce qui aurait même précipité le départ des militaires tchadiens de la ville de Kidal pour celle de Tessalit.

Pis, l’on est en droit de s’interroger sur ce ballet diplomatique des ex-rebelles qui, normalement, devraient s’abstenir de toutes activités du genre à créer à la confusion.

Pour mémoire, la première fois qu’une délégation du MNLA a été reçue par le roi du Maroc, une véritable polémique s’en était suivie. A la suite de cette rencontre avec les autorités, une porte a été ouverte pour le MNLA sur le Kremlin (siège de la présidence de la Fédération de Russie) avec à la clé des propositions de vente d’armes.

De deux choses l’une : soit Bilal Ag Achérif tente de mettre en froid IBK et Deby soit c’est pour négocier une porte de sortie pour lui et ses acolytes.

Alpha Mahamane Cissé

L’Indicateur du Renouveau du 13 Mars 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés