Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Sauvegarde de la foret classée de Tienfala : La jeunesse de Koulikoro s’y engage

Pour mettre fin à la dégradation poussée de la forêt classée de Tienfala, la Cellule de coordination pour la gestion de la forêt classée de Tienfala et l’Association des jeunes et sympathisants pour le développement de Koulikoro (AJVSDK) conviennent de l’érection d’une brigade locale de protection.

La jeunesse de la région de Koulikoro, à travers la Cellule de coordination pour la gestion de la forêt classée de Tienfala et l’Association des jeunes et sympathisants pour le développement de Koulikoro (AJVSDK), a organisé le dimanche 12 mars 2017 au poste des eaux et forêts de Tienfala une Journée de plaidoyer, d’information et de sensibilisation pour la sauvegarde de la forêt classée de Tienfala.

C’était en présence du sous-préfet de Tienfala, Sékouba Mady Dembélé, du porte-parole de la Cellule, Sékouba Sinayoko, du président de l’AJVSDK, Mabo Cissé, du président de la structure de gestion de la forêt, Madou Traoré. L’objectif était d’interpeller la population locale, les autorités sur la question afin d’entreprendre des actions de protection et de sauvegarde de cette muraille verte dans le Méguétan. Le rôle de la forêt de Tienfala est capital dans la protection de l’environnement et l’amélioration de la qualité de vie des citoyens et la situation socioéconomique au niveau des collectivités locales. Mais au grand dam de la population, elle fait objet d’agression en tout genre notamment des morcellements illicites, des feux de brousse, la coupe abusive des bois, etc.

Face à cette situation préoccupante, la population locale, à travers la Cellule de coordination pour la gestion de la forêt classée de Tienfala et l’Association des jeunes et sympathisants pour le développement de Koulikoro (AJVSDK) ont jugé nécessaire de se donner la main pour soutenir l’action des autorités dans le but de sauver ce patrimoine national en péril.

Le porte-parole la Cellule de coordination pour la gestion de la forêt classée de Tienfala, Sékouba Synayoko, dira que la présente rencontre s’inscrit dans le cadre de l’éveil des consciences de la population locale pour la sauvegarde de l’environnement en général et singulièrement, celle de la forêt classée de Tienfala.

"Cette foret est une mine d’or. Si nous ne prenons pas garde, elle risque de disparaitre au détriment de la population locale", a déploré M. Sinayoko. Il a dénoncé la coupe abusive de bois, les morcellements illicites. Il a salué les efforts et l’engagement de l’AJVSDK auprès des autorités administratives, politiques, religieuses et de la société civile en vue d’une synergie d’actions indispensable à la sauvegarde de cette ressource naturelle menacée d’extinction.

Dans le cadre de la recherche de solutions pour la sauvegarde et la protection de la forêt classée de Tienfala, la Cellule de coordination compte sur l’appui administratif politique et juridiques de tous les responsables pour faire de ce rêve, une réalité, a indiqué M. Sinayoko.

Pour ce faire, plusieurs propositions ont été faites. Il s’agit, entre autres, de la participation de la Cellule à la campagne de reboisement 2017, la création d’une brigade de protection en appui aux agents du poste des eaux et forêts de Tienfala.

Le sous-préfet de Tienfala, Sékouba Mady Dembélé, a invité la population locale à jouer son rôle : en luttant contre la coupe abusive des bois et la vente du domaine de la forêt à des particuliers. Il a réitéré son soutien à l’initiative.

O. D.

L’Indicateur du Renouveau du 14 Mars 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés