Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  La Mutation
Amélioration des conditions de travail et de vie des travailleurs du FAFPA : Mission atteinte pour le Directeur Général

Nommé en novembre 2013 comme directeur général du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage, Mohamed Albachar Maiga réussi sa mission pour avoir rétabli la confiance d’une part entre la direction et les travailleurs et d’autre part entre le service et les différents partenaires.
Maillon essentiel pour le développement du pays dans tous les domaines et longtemps méconnu des partenaires stratégiques, le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage fait la fierté des travailleurs et des partenaires grâce à la compétence et au dévouement de son directeur général en la personne de Mohamed Albachar Maiga. Ce qui suscite sans doute tant de convoitises et de campagne de dénigrement contre les administrateurs. En effet pendant 16 ans, ce service est resté méconnu des maliens à plus forte raison des entreprises, des groupements professionnels, des institutions consulaires, des opérateurs économiques, des organisations représentatives du secteur non structuré et des ONG. Et pour relever le défi, le président de la république, Ibrahim Boubacar Keita en a fait son cheval de bataille le choix des hommes à la place qu’il faut pour donner une nouvelle visibilité du fonds. Une fois nommée, M. Touré s’attela à la tâche et en 2015, des innovations et des reformes furent initiées avec l’accompagnement sans faille des administrateurs du ministère de l’Emploi de la formation professionnelle, de la jeunesse et de la construction citoyenne. Comme il fallait s’attendre des performances ne pouvaient qu’être enregistrées en témoigne le témoigne du secrétaire général du syndicat des travailleurs en la personne de Madani Camara. Ainsi il a été procédé au paiement total du reliquat de la dernière tranche de droits dus aux agents pour la période 2002-2013 pour un montant de 246 millions de francs CFA, la relecture et mise en vigueur de l’accord d’établissement avec transposition immédiate, l’octroi de prime de fonction aux secrétaires et chauffeurs particuliers et la révision des frais de mission à l’intérieur et à l’extérieur en augmentation de 60%. En terme d’acquis, on peut citer l’exécution du plan de formation du personnel, 53% et 99% les deux dernières années, le reclassement et l’avancement et cela à compter de janvier 2016 pour tout le personnel, l’affectation de 30 lignes téléphoniques de avec téléphone portable pour les chefs de division, chefs d’antennes et certains cadres de direction. Aux dires de M. Camara, l’appel est gratuit entre les lignes avec 5 000 FCFA de forfait mensuel. On peut citer aussi la fourniture de tenue de travail et chaussure pour tous les chauffeurs et coursiers. Autres actions concrètes, le renouvellement du parc automobile de toutes les antennes et des chefs de division et le renouvellement du parc auto pour tous les chauffeurs et coursiers. L’octroi des ordinateurs portables par la direction pour tous les chefs de division et chefs d’antennes régionales, le renouvellement des équipements et mobiliers de bureaux pour les antennes régionales de Bamako, Kayes, Koulikoro, Sikasso, Koutiala, Ségou, Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal, les travaux d’aménagement à la direction générale à savoir la salle des chauffeurs, accueil et orientation, division administrative et financière. Ces mêmes travaux ont été effectués à la direction de l’antenne régionale de Bamako pour les bureaux des conseillers et experts et enfin l’aménagement d’une salle d’archive moderne. Pour rendre l’utile à l’agréable, les travailleurs se sont vu organiser par la direction une fête à l’endroit de leurs enfants, une collation de coupure de jeûn, le paiement intégral des avances sur le salaire au personnel ce mois-ci et l’acquisition des pagnes du 8 mars 2017 pour les femmes du service. Des efforts salués et appréciés par les travailleurs. Selon nos informations l’auteur de certaines allégations mensongères contre le directeur général serait l’œuvre d’un agent qui a été battu lors du renouvellement du bureau syndical. Il aurait déclaré naïvement que sa défaite est orchestrée par le directeur. Rappelons que le FAFPA a été créé par loi No 97-023 du 14 Avril 1997, le FAFPA a pour mission essentielle de contribuer à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de formation professionnelle qualifiante, continue et par apprentissage. Si ces améliorations de condition de vie et de travail ont été améliorées c’est sans doute à la compétence et au dévouement de Mohamed Albachar Maiga. En effet dans ses innovations et reformes de 2015n l’amélioration des conditions de vie et de travail faisaient partie des premières priorités. Ce qui fait que ce service suscite aujourd’hui autant de convoitises un peu partout c’est parce que c’est parce que des hommes et des femmes se sont attelés ces deux dernières années pour que ce service est complètement sorti de l’ornière

Qui dit mieux !
SB

Du 14 Mars 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés