Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Sélingué : Le Festival international s’enracine au bord du Sankarani

Le représentant du ministre de la Culture, Almamy Kouréichi, a salué la pérennisation, le respect de l’agenda et l’adhésion des autorités des autorités locales et de la population au Festival international de Sélingué Urban Music (23-26 mars).

Le Festival international de Sélingué Urban Music and Mode de Sélingué sous la houlette de Salif Telly, directeur, et Ibrahim Coulibaly dit IC, l’administrateur a été clôture le 26 mars 2017 sur une note de satisfaction. La journée de vendredi 24 mars, consacrée à l’ouverture officielle, était placée sous la présidence du représentant du ministre de la Culture, Almamy Kouréichi, chef de cabinet.

M. Kouréichi a salué l’organisation du Festival qui s’inscrit de façon sereine et professionnelle dans l’agenda culturel du Mali. "Sa régularité, à la fois dans sa tenue effective et dans sa programmation périodique, marque le sérieux des organisateurs", dira-t-il. Il a réitéré le soutien du département à accompagner cet événement culturel et reconnu l’acceptation par les populations et autorités locales de cet événement à l’origine de la pérennisation du festival.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par un défilé de mode de stylistes (Momo Style, Sadio Collection, Adja Pagne Style, etc.) et des prestations artistiques de Penzy, Master Soumi, Koko Dembélé et Mohamed Diaby. Bien avant cette soirée, la matinée a connu l’organisation d’une conférence-débat sur la sécurité routière sous la houlette de la direction de l’Anaser. L’après-midi, c’était l’enregistrement de l’émission télé "Mali Rap".

Plusieurs personnalités étaient à ce rendez-vous culturel, notamment l’ancien Premier ministre Ahmed Mohamed Ag Hamani, parrain du Festival.
Le maire de la Commune de Baya, à l’ouverture s’est réjoui d’accueillir cette 6e édition, placée sous le signe de la paix et réconciliation. Il a invité à la vulgarisation des messages pour le retour de la paix pour la stabilité de notre pays en crise de plusieurs années. La mairie dans sa politique culturelle vient d’avoir un titre pour conduire avec la direction du festival l’érection d’un centre culturel pour un coût estimé à environ 2 milliards de F CFA dans le but d’atténuer la problématique de l’hébergement, entre autres.

M. Ag Hamani s’est réjoui du choix porté sur sa personne. Il a félicité l’organisation pour la pérennisation de l’activité, véritable instrument de promotion de la paix. Cependant, il a invité tous à la réflexion pour sortir le Mali de cet imbroglio. Il a animé dans la matinée du samedi le thème central : "paix et réconciliation". Il a surtout évoqué l’organisation de la Conférence d’entente nationale, qui ouvre ses portes ce matin. L’ancien chef du gouvernement soutient l’organisation de cette rencontre qui constitue, à l’en croire, un facteur notoire pour la résolution de cette crise récurrente.
Ibrahim Coulibaly, administrateur, a rendu un vibrant hommage aux autorités de Baya et de la préfecture de Kangaré et des populations pour leur accompagnement.

Il a rappelé quelques acquis du festival notamment l’éclairage public de plus de 4 km, l’adduction d’eau sur les sites du festival. Il faut ajouter la réalisation de plusieurs panneaux de signalisation sur le tronçon qui mène à Sélingué dans le cadre de la sécurité routière. Le festival, dira-t-il, a permis l’augmentation du nombre d’hôtels sans oublier le projet culturel en collaboration avec la mairie. Il a invité les investisseurs à amoindrir la problématique de l’hébergement à laquelle l’organisation est confrontée depuis plusieurs années.

Etaient au programme le samedi 25 mars, un défilé de mode et un concert géant avec Tiken Jah Fakoly, Calibre 27, Sidiki Diabaté et l’artiste ivoirien, Serge Benoit, qui ont tenu en haleine le public venu de tous les horizons.
Jeudi, Doussou Bagayoko, la fille de Nahawa Doumbia, avait animé un concert géant sur la berge du lac Sankarani.

O. D.
L’Indicateur du Renouveau du 27 Mars 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés