Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Réinsertion des ex-combattants : La Banque Mondiale fait un don de plus 9 milliards

Financement du projet de réinsertion des ex-combattants :
La Banque Mondiale fait un don de plus 9 milliards FCFA au Mali 
 
Dans le cadre du financement du projet de réinsertion des ex-combattants, la Banque Mondiale vient d’accorder un don de 9 228 180 000 FCFA au gouvernement du Mali. La cérémonie de signature de l’accord pour ce don a eu lieu le 6 avril dernier au Ministère de l’Economie et des Finances entre le ministre Boubou Cissé et la représentante de la Banque Mondiale, Paola Ridolfi. C’était en présence du président de la Commission de Démobilisation, Désarmement et Réinsertion (DDR), Zahabi Ould Sidi Mohamed.

Selon le ministre Boubou Cissé, ce financement sous forme de don prouve que la Banque Mondiale accorde une attention particulière aux besoins de ressources financières auxquels fait face le gouvernement du Mali pour soutenir ses efforts de paix et de réconciliation nationale.

« En recevant ce financement, je suis persuadé de l’atteinte des objectifs du projet dont les résultats contribueront significativement à la stabilité dans notre pays », a affirmé le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé. Pour qui, la réinsertion constitue l’assistance socio-économique prévue dans le processus de cantonnement des ex-combattants. Et cela équivaut à une aide à court terme permettant de fournir des compétences immédiates aux anciens combattants.

Quant à la représentante de la Banque Mondiale, Paola Ridolfi, elle a indiqué que cette signature constitue un démarrage et un signal fort vers la mise en œuvre du processus de DDR prévu par l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

« Cet accord de financement s’inscrit dans une démarche d’appui au développement communautaire. L’objectif est de soutenir la réinsertion socio-économique des ex-combattants démobilisés au sein de leurs communautés à travers deux composantes principales à savoir l’appui à la réinsertion de 4000 ex-combattants et l’appui à l’exécution du projet », a-t-elle souligné.

Pour la représentante de la Banque Mondiale, il s’agit d’une étape cruciale dont le succès permettra la reconversion des ex-combattants dans des activités génératrices de revenus. Toute chose qui requiert d’apporter des réponses rapides aux attentes des communautés ayants été victimes du conflit.

« La Banque Mondiale s’implique dans cette initiative en reconnaissant qu’il ne peut y avoir de développement sans paix et sécurité. C’est donc avec une grande satisfaction que je signe cet accord de financement, essentiel pour la stabilisation et le développement dans les régions où la sécurité n’est plus optimale », a conclu Paola Ridolfi.

Adama DAO

Tjikan du 11 Avril 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés