Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
EID : Les actes des éditions 2008 à 2015 réceptionnés par le Médiateur de la République

Avec l’appui de la Division des droits de l’homme de la MINUSMA, au total 1000 exemplaires des actes-EID de 2008-2009 réédités et les actes de l’EID de 2012 à 2016 ont été produits et remis au Bureau du Médiateur.
La cérémonie de remise officielle de ces actes a eu lieu hier mercredi au siège de la Médiature en présence du Médiateur, le doyen Baba Akhib Haidara, du représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations Unies chargé des affaires politique à la MINUSMA, M. Koen DAVIDSE, du directeur de la Division des Droits de l’Homme de la MINUSMA, M. Guillaume Nguefa, entre autres.

Fruit d’une coopération entre le Bureau du Médiateur et la MINUSMA, l’édition de des actes de l’EID de 2008 à 2015 est déjà une étape importante franchie dans la reconstitution de la mémoire institutionnelle de l’EID depuis sa création en 1994. Les actes de l’EID, objet de remise officielle au Bureau du Médiateur traitent des plaintes adressées à l’autorité publique et des mesures que cette dernière s’engage à prendre. Ce sont de véritables recueils de l’histoire des Espaces d’interpellation démocratique. L’avant-propos qui figure dans les ouvrages est signé par le Directeur de la DDH de la MINUSMA, Guillaume Nguefa et illustre parfaitement les objectifs visés par l’EID.

Dans ses propos liminaires, le Médiateur de la République, a exprimé toute sa gratitude au directeur de la Division des Droits de l’Homme de la MINUSMA pour l’intérêt et l’appui constants apportés à l’EID depuis 2014, pour la recherche, la compilation et l’édition des actes de l’EID. « Ces appuis nous ont permis de financer certains éléments de l’organisation des sessions de l’EID, sessions au cours desquelles, M. Nguefa n’a pas manqué d’adresser des messages de paix et de justice à nos compatriotes », a témoigné le Médiateur de la République Baba Akhib Haidara à l’endroit du directeur de la DDH de la MINUSMA non moins représentant du secrétaire Général des Nations Unies chargé des Droits de l’Homme.

Pour le doyen Baba Akhib Haidara, la publication des actes de l’EID intervenant 4 ans après le transfert au Médiateur de la République de la charge de l’EID, va renforcer et compléter le travail accompli dans le passé par le Ministère de la Justice.

Pour sa part, le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations Unies chargé des affaires politique à la MINUSMA, M. Koen DAVIDSE a réaffirmé l’engagement de la MINUSMA à appuyer toute initiative visant à renforcer la paix, la stabilité et les droits de l’Homme au Mali. « En soutenant l’impression des actes de l’EID, la MINUSMA et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme, espèrent que les actes puissent contribuer à la reconstitution de la mémoire collective du peuple malien dans ces échanges et relations avec l’administration publique », a indiqué M. DAVIDSE qui ose espérer que ces actes permettront également à la CVJR d’accélérer le processus de recherche de la vérité et contribuer ainsi à la consolidation de la paix au Mali.

Rappelons que l’espace d’interpellation démocratique est un exercice des droits de l’homme institutionnalisé et organisé le 10 décembre de chaque année en commémoration de la Journée Internationale des droits de l’homme sous l’autorité du Médiateur de la République. L’EID permet de corriger les manquements de l’administration malienne et de rétablir le citoyen dans ces droits. Les éditions des actes de l’EID doivent permettre de contribuer à renforcer les capacités d’une institution nationale des droits de l’homme et institution de développement démocratique et de contribuer à la conservation de la mémoire collective malienne.

Daniel KOURIBA

Le 22 Septembre du 13 Avril 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés