Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Fin de l’opération militaire « Panga » : deux terroristes tués, 8 capturés et une dizaine arrêté

Les forces armées maliennes appuyées par la force Barkhane ont conduit une opération entre le 27 mars et le 10 avril dernier baptisée « Panga ». Cette opération s’est déroulée dans la zone frontalière entre le Mali et le Burkina Faso au sud de Hombori. C’est au cours de cette opération qu’un soldat français a récemment trouvé la mort dans un accrochage avec des terroristes.

L’opération visait à lutter contre les groupes armés terroristes, notamment près de la forêt de Foulsaré, une des zones réputées pour servir de refuge aux terroristes. Le général de division de WOILLEMONT, commandant de la force Barkhane, a assuré qu’ « il ne doit pas y avoir un endroit dans la région où les groupes armés terroristes puissent être tranquilles ».

Commandée depuis un poste déployé à Sévaré, l’opération a mobilisé près de 1.300 soldats, 200 véhicules et une dizaine d’hélicoptères des trois pays. Pendant plus de douze jours d’opérations continues, les soldats ont mené des phases de reconnaissance et de contrôle dans une région de près de 2.500 km². Les moyens aériens de la force Barkhane ont fourni un soutien logistique et un appui opérationnel au déploiement des troupes sur le terrain.
L’opération « Panga » a permis d’approfondir, de collecter du renseignement, et de réaliser des saisies de matériels, de neutraliser deux terroristes, d’en capturer 8 autres ainsi que plusieurs dizaines de suspects remis aux autorités burkinabés.

L’Indicateur du Renouveau du 18 Avril 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés