Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Reconnaissance d’utilité publique : Le musée de chasse de Yanfolila classé patrimoine national

Le musée de chasse de Yanfolila est désormais un patrimoine culturel national du Mali. L’annonce a été faite par le ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, lors de sa participation à la 4e édition du festival international nuits du Kamalen n’goni à Yanfolila. Du coup, la rénovation et les activités du musée construit en 2001 vont débuter immédiatement. Il constitue un lieu de restitution des éléments du patrimoine culturel, de protection et de promotion des sciences cynégétiques et rites de chasse de Wassolo.

Invitée par les organisateurs du festival international nuits du Kamalen n’goni, qui s’est tenu du 10 au 16 avril dans la capitale de Wassolo, Mme le ministre de la culture y a répondu favorablement. En venant à Yanfolila, elle a ramené une bonne nouvelle dans sa besace. Il s’agit des textes examinés et validés portant création, organisation et fonctionnement du Musée de Yanfolila.

Selon Mme le ministre de la culture, Yanfolila respire la culture à l’image de toute la région : « Yanfolila, par la richesse de sa culture et de ses traditions, nous inspire des actions fortes en faveur du développement culturel de la région. C’est pourquoi, j’ai tenu à venir ici avec une bonne nouvelle. Le fait que cette nouvelle tombe dans la dynamique de ce grand festival est plein d’enseignement. C’est dire combien la promotion de notre culture est au cœur de nos préoccupations. Nous œuvrons à la satisfaction de vos attentes et nous suivons en cela les orientations du Premier ministre et Monsieur le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita ».

Le musée de chasse de Yanfolila a été construit en 2001, à l’occasion de la première édition du Festival International des Chasseurs. Il constitue un lieu de restitution des éléments du patrimoine culturel, de protection et de promotion des sciences cynégétiques et rites de chasse de Wassolo. Selon N’Diaye Ramatoulaye Diallo, sa mise en activité est forte de sens non seulement pour la population, mais aussi pour les autorités. Cette bonne nouvelle a été bien accueillie par les Dozos, détenteurs du mythe « Kontron any Sanin » dans la joie. Selon eux, la valorisation de ce musée sera une véritable reconnaissance de leurs efforts de tous les jours dans le cadre de la sécurité, la guérison des malades et la protection de la faune.

Bambo Traoré, stagiaire

Du 24 Avril 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés