Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  La Mutation
Attaques meurtrières répertoires contre les FAMAs Un sursaut national s’impose !

Depuis la signature de l’accord de paix issu du processus d’Alger le 15 mai 2015 et parachevé le 20 juin de la même année censé ramener la paix au Mali, on assiste toujours à des attaques meurtrières répétées contre les forces armées maliennes dans le Nord et le centre du pays. Une situation qui nécessite une prise de conscience de tous les maliens à commencer par les plus hautes autorités du pays.

Le temps est en train de donner raison à tous ceux qui avaient déclaré que la signature de l’accord de paix issu du processus d’Alger ne mettra pas fin aux attaques meurtrières contre les forces armées maliennes. En effet de cette date de signature on assiste de plus en plus à des attaques meurtrières inexplicables. Pourtant aux dires des plus hautes autorités du pays, l’armée malienne n’a jamais eu d’autant d’équipements et de formation durant ces dernières années. Le comble c’est que les forces armées maliennes sont censées être épaulées et informées à temps sur le mouvement des Djihadistes par les forces étrangères de la MINUSMA et de Barkhane. Mais au vu des pertes humaines énormes au sein des vaillants soldats maliens, il y a des questions à se poser sur la sincérité des forces étrangères. Tout le monde se rappelle encore de la plus grande attaque de Nampala en 2016 avec plus de 17 morts suivi de l’attaque du site du MOC de Gao et du camp de Gourma-Rhaous avec 5 soldats tués et des blessés dont certains graves parmi eux le célèbre boxeur Adama Sidibé dit Bogolan. En une semaine d’intervalle ce sont deux attaques meurtrières qui ont été perpétrées entre Dogofry et Nampala avec 8 soldats tués et des blessés dont certains graves et à Almoustrat à 140 kms de Gao avec 7 soldats tués, 17 blessés, 16 disparus, 03 pickups et des munitions emportés. Il urge aujourd’hui pour tous les maliens de tout bord de se donner la main pour venir en aide aux forces armées maliennes. Il ne fait aucun doute les limites des forces étrangères et la mauvaise foi des groupes armées qui se cachent sous la bannière djihadiste sont connues. Sinon comment comprendre malgré leur entrée dans le gouvernement, malgré la tenue de la conférence nationale, malgré le financement du retour des refugiés venus de la Mauritanie et du Burkina-Faso, malgré le financement des projets de développement, on continue à assister impuissamment au massacre des soldats maliens dans l’indifférence totale de la communauté internationale. Le comble c’est que cette situation désastreuse de l’armée malienne ne semble affecter les hommes politiques et les fonctionnaires en témoignent leurs grèves illimitées. Aujourd’hui quoi qu’on fasse tant qu’il n’y aura pas d’avions de combats, les soldats continueront à être tués comme des mouches. Pour cela il faudrait que chaque malien fasse des sacrifices pour aider et accompagner les FAMAS dans leur combat noble et patriotique.

Moussa Bamba

Du 09 Mai 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés