Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Forum des conseillères municipales du Mali : Pour une meilleure participation des femmes au processus de paix

L’hôtel Radisson Blue de Bamako a abrité le mardi 9 mai 2017, la cérémonie d’ouverture du forum des femmes conseillères municipales du Mali. Ce forum de trois jours est organisé par le Réseau des femmes conseillères municipales du Mali (REFCOM) en collaboration avec le Réseau des jeunes femmes leaders des partis politiques et des organisations de la société civile (REJEFPO) avec le soutien de l’USAID (aide Américaine pour le développement). L’un des objectifs de ce forum est de faciliter l’appropriation des femmes conseillères municipales et des jeunes femmes leaders aux notions clés relatives à leur meilleure participation au processus de paix en cours au Mali. Les travaux étaient présidés par le ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Traoré Oumou Touré en présence de nombreuses autres personnalités.

Au cours des trois jours du forum, dans un premier temps, des conférences débats et des ateliers thématiques seront organisés en faveurs de 200 femmes conseillères municipales venues de tout le Mali et des 40 jeunes femmes leaders du REJEFPO. Ensuite, il sera procédé aux relectures et adoptions des textes du REFCOM et enfin le renouvellement des instances. Après les mots de bienvenue du maire de la commune IV du district de Bamako, la présidente de REFCOM, Mme Djiré Mariam Diallo a fait savoir que l’organisation de ce forum en collaboration avec le REJEFPO, témoigne de leur volonté de dialogue intergénérationnel et de transfert de compétence aux jeunes. « Ce forum se veut être un cadre de la conjugaison de nos efforts face aux défis actuels, notamment, la promotion pour la sécurité et la paix au niveau de toutes les collectivités territoriales du Mali. Cela s’avère une nécessité quand on sait que le Mali est dans un profond processus de changement depuis la crise sécuritaire de 2012, étant entendu que les différents acteurs n’ont jamais cessé de réfléchir pour la mise en place d’actions adéquates », a-t-elle dit. Avant d’ajouter que beaucoup d’assises ont été tenues, suite à l’engagement d’organisations avec l’appui de partenaires pour une bonne orientation dans la pratique des affaires au niveau des collectivités territoriales. « Durant ce forum, la nouvelle initiative est de peaufiner les questions de développement de nos localités et la promotion de la paix, du dialogue social au niveau local. Car sans sécurité et paix, il n’y a pas de développement. Ces défis devraient requérir toute notre attention tant par une réflexion approfondie que par la stratégie de mise en œuvre », a-t-elle conclu. Quant à la présidente de REJEFPO, Mme Djila Habibatou Traoré, elle a souligné que ce forum sera un cadre du donner et du recevoir, de partage d’expériences à tous points de vue. Au cours de ce forum, dit-elle, il sera question de réconciliation, de cohésion sociale, de promotion pour la paix et la sécurité. Enfin, elle a mis l’accent la loi sur le genre. Pour sa part, le ministre de la Décentralisation et de la Fiscalité Locale : Monsieur Alhassane AG HAMED MOUSSA a indiqué que les élections communales qui se sont déroulées, le 20 novembre 2016, malgré les contingences sécuritaires du moment, ont enregistré un net progrès dans la représentation des femmes dans les Conseils Communaux, à la faveur notamment de la Loi n°2015-052 qui oblige les partis politiques à présenter un tiers de femmes dans les listes proposées. « Ainsi, la part de femmes parmi les conseillers communaux, qui était de 8,3% à l’issue des élections communales de 2009, a atteint 25,6% en 2016. Par contre le nombre de femmes maires n’a pas progressé, 11 en 2016 contre 14 en 2009 et 7 en 2004. Ces statistiques illustrent à suffisance les efforts qui restent à accomplir en vue de parvenir à une représentation féminine se rapprochant de la parité à moyen et long termes », a-t-il dit. En outre, il a félicité toutes les organisations féminines qui ont œuvré pour la bonne organisation de ces élections communales et particulièrement celles qui ont été élues. A ses dires, le présent forum contribue au renforcement du dialogue entre les femmes conseillères du Mali et les jeunes femmes leaders des partis politiques et des organisations de la société civile afin de relever les défis actuels, notamment la promotion de la paix et de la sécurité au niveau de toutes les collectivités territoriales du Mali. « Ce forum, j’ose espérer permettra de stimuler la mobilisation et l’implication des acteurs locaux et particulièrement les femmes dans la marche courante des collectivités locales afin de fournir des services de qualité à nos populations », a déclaré le ministre. Pour sa part, Mme Traoré Oumou Touré, ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille a félicité les organisateurs et leurs partenaires pour la tenue de ce forum. « Nous dirons sans aucun risque que le Mali et les maliens savent que la place de la femme dans les instances de décision constituent un élément essentiel pour notre démocratie », a-t-il dit. Enfin, elle a invité les femmes à s’impliquer davantage dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issue du processus d’Alger.

Aguibou Sogodogo

Du 10 Mai 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés