Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Bitumage de la route Kayes-Sadiola : Le MED lance les travaux

Après le lancement samedi dernier des travaux de la route Kangaba-Dioulafoundo-Frontière Guinée, le ministre de l’Équipement et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop, a lancé ce lundi à Sadiola les travaux de construction et de bitumage de la route Kayes-Sadiola, longue de 90 km. Le coût de réalisation de cette route en zone minière est estimé à environ 42, 4 milliards de F CFA, entièrement financés par le budget national.

Après de longues années d’attente et de désespoir, les populations de la localité de Sadiola ont retrouvé le sourire le lundi dernier consacré au lancement des travaux de bitumage et la construction de la route Kayes-Sadiola par le ministre de l’Equipement et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop. Les travaux de cette route d’une longueur de 90 km sont confiés à l’entreprise Covec-Mali pour un délai d’exécution de 24 mois. Le fonds alloué est estimé à 42,4 milliards de F CFA.

La cérémonie de lancement a été marquée par une forte mobilisation des populations de Sadiola et environs ainsi que les autorités administratives et locales de la région de Kayes. Pour l’occasion, le MED avait à ses côtés le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Abdrahamane Sylla, le chef de cabinet du président de la République, Boubacar Touré, et le président de la Commission habitat, transports et travaux publics de l’Assemblée nationale, l’honorable Yiri Kéita.

Le maire de Sadiola, Toumani Dembélé, a exprimé toute la satisfaction de la population qui attendait depuis plusieurs années la concrétisation de cette promesse présidentielle. Il a, au nom de la population, remercié le président pour promesse tenue. Il a profité de l’occasion pour remercier les sociétés minières de Yatéla et Sadiola pour les efforts consentis pour l’entretien courant de cet axe Sadiola-Kayes.

Le MED, Mme Traoré Seynabou Diop, a salué la population et la patience de Sadiola et rassuré du souci constant de son département à améliorer le bien-être et surtout le confort des usagers des routes.

Pour elle, cette route permettra, entre autres, la création de milliers d’emplois directs et indirects, le renforcement des échanges commerciaux, la réduction du coût du transport avec un impact sur le coût des produits agricoles sans oublier l’amélioration des revenus des populations riveraines avec la création d’activités génératrices de revenus. Le chef du département s’est réjoui du financement global par le Budget national. Elle a rassuré que l’accent sera mis sur la qualité et le respect du délai contractuel et de l’enveloppe financière. 

A l’en croire, la réalisation de la route Kayes-Sadiola va réduire considérablement le calvaire des usagers qui sera un mauvais souvenir et les risques d’accident dus à l’état de la route se verront significativement diminués ainsi que les embourbements pendant l’hivernage et facilitera l’évacuation sanitaire sur la ville de Kayes.

Ce projet, a rappelé Mme Traoré rentre dans le cadre des projets routiers prioritaires 2016-2018 sous la conduite du chef de l’Etat dont la vision pour le Mali est, entre autres, de développer les infrastructures routières dans le but de rapprocher les zones de production des zones de grande consommation, de valoriser les potentialités minières, agropastorales et touristiques, de renforcer les échanges commerciaux et l’intégration, etc. Toutes choses qui visent à améliorer les conditions de vie des Maliens.

D’autres projets similaires sont en bonne voie, a révélé le MED. On peut citer la route Sadiola-Kéniéba, Kita-Toukoto-Bafoulabé avec la construction de deux ponts, Nioro-Yélimané-Dialaka.

Mme Traoré Seynabou Diop a profité de l’occasion pour rappeler quelques projets routiers déjà réalisés dans la région de Kayes depuis 2013. Il s’agit, entre autres, de la route Badougou-Toukoto-Bafoulabé pour un montant de 4 milliards F CFA, la construction et l’aménagement de la voie d’accès Kéniéba-Fadougou-Falémé-Faléa avec la mise à l’eau du bac de Faléa sur la Falémé pour un coût de 400 millions F CFA, la construction et l’aménagement de la route Diakon-Oussoubidjandia-Sandaré pour un montant de plus de 900 millions F CFA, le bitumage de la route de Manantali-Mahina pour un montant d’environ 14 milliards F CFA, le bitumage de la route Bafoulabé Mahina Diallola pour un montant de 2,4 milliards FCFA, le démarrage des travaux du 2e pont de Kayes et de ses voies d’accès pour un montant estimé à 58 milliards F CFA et la réhabilitation du pont existant de Kayes pour un montant de 2,3 milliards F CFA.

O. D
L’Indicateur du Renouveau du 11 Mai

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés