Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Recrutement 2017 dans l’armée : Une batterie de critères pour éliminer les fraudeurs

Le nouveau recrutement au sein des forces armées maliennes (FAMA) sera émaillé d’une grande transparence afin de doter le Mali d’une armée constituée d’hommes et de femmes qui ont l’envie du métier, prêts à se sacrifier et prompts à défendre le pays au péril de leur vie et qu’une batterie de critère ont été employés pour éliminer les dossiers frauduleux.

L’information a été donnée par le colonel Diarran Koné, le Directeur de la Direction de l’Information et des Relations Publiques de l’armée (DIRPA) lors d’une conférence de presse, le mardi 09 Mai 2017, au sein de la DIRPA.
« On veut assainir notre armée et cela passe par un recrutement minutieux afin de repérer et de retenir ceux et celles qui possèdent les meilleures documents non falsifiés dans le but de doter le Mali d’une brave armée capable de répondre aux défis majeurs de l’heure. Les famas sont engagés dans une posture de transparence après le dépôt des dossiers, nous les avons soigneusement examinés afin de retenir les meilleures éléments pour arriver a ce résultat nous avons besoin de l’apport de tous les maliens. Ce n’est pas au sein de l’armée qu’on fabrique les faux documents. DonC il faut l’implication de tous pour assainir le milieu », a signalé le Directeur de la DIRPA. Il soulignera que c’est dans le cadre de la professionnalisation de notre outil de défense qu’il y a un « recrutement d’un contingent de 5000 éléments pour le compte de l’année 2017 conformément à la loi de programmation militaire. »

Selon le directeur de la DIRPA, pour que le processus soit inclusif, la hiérarchie a décidé : d’étendre le recrutement à toutes les localités du pays où cela est possible ; les critères et conditionnalités ont été assortis, les centres de dépôt de dossiers ont été clairement indiqués par localité ; le ministre de la défense a produit un communiqué ad hoc et à sa suite chaque état-major ou service recruteur avait également communiqué sur ses spécificités. Il ajoutera que c’est la transparence et la crédibilité qui ont permis aux membres de la commission de départager les candidats. Il a dévoilé que même des porteurs qui ont essayé de pistonner des candidats ont été punis. Le Directeur de la DIRPA a évoqué plusieurs manœuvres frauduleux (les fausses cartes Ninas, les faux diplômes avec des âges trichées etc.) de certains candidats qui ont été découverts grâce au travail remarquable de la commission. Le colonel Diarran Koné a fait savoir que très prochainement les résultats des candidats retenus pour le second tour seront diffusés sur les ondes de la radio Mali, sur le site de la Dirpa www.fama.ml, affichés dans les différents centres de dépôts de dossiers. Selon lui, après cette étape, c’est la Direction centrale des services de santé des armées (DCSSA) et la Direction des Sports Militaires qui vont sélectionner les candidats répondants aux normes dans la plus grande transparence afin de doter notre armée des hommes et femmes dévoués pour la cause de la patrie. Il a reconnu que l’armée regorge des combattants intrépides mais qu’elle a encore besoin d’autres afin de bâtir une armée au service du peuple.
« Ce travail ne sera pas possible sans l’implication de tous les maliens. »

Moussa Samba Diallo

Du 11 Mai 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés