Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Koutiala et Yorosso : Douze micros-barrages pour renforcer la sécurité alimentaire

Le ministre de l’Agriculture a lancé le 14 mai, à Simona, cercle de Yorosso, le projet de Feed The Futur/irrigation de proximité. Financée à hauteur de 2,5 milliards de F CFA par USAID, l’initiative permettra la réalisation de douze micros barrages dans quatorze communes des cercles de Yorosso et Koutiala.
 
Situé à 15 km à l’Est de Yorosso, le village de Simona a abrité dimanche le lancement officiel du projet de petite irrigation de proximité dans les cercles de Yorosso et Koutiala. Financée par l’USAID, l’initiative contribuera à renforcer la sécurité alimentaire et l’état nutritionnel des populations par l’accroissement et la diversification de la production agricole et l’amélioration de l’accessibilité aux produits issus de l’irrigation de proximité. Elle permettra de renforcer des exploitants de la contre les aléas climatique. Douze micros-barrage seront réalisés dans le cadre de ce projet dans 14 communes de Yorosso et Koutiala. 

"L’aménagement hydro-agricoles permettront à environ 10 000 personnes, soit 1250 ménages, de disposer de 480 hectares cultivables. Ils contribueront à protéger 100 hectares contre l’érosion dans les cercles de Koutiala et Yorosso. En plus de la riziculture, les communautés pourront entreprendre les activités maraîchage et de pisciculture", a expliqué Charles Davis, représentant du directeur de l’USAID au Mali. Il a assuré, conforment à loi d’orientation agricole, qu’au moins 10 % des bénéficiaires directes du projet seront des femmes et elles auront accès au aménagement. 
Ce projet qui rentre dans le cadre du Programme national d’irrigation de proximité (Pnip), traduit des autorités maliennes à moderniser l’agriculture et en faire le moteur de l’économie nationale. 

"Cette initiative, en complémentarité avec d’autres telles que Ipro-Irrigar, Ipro-Passip, Projet de chaine de valeur céréale, marquent la volonté de respect des engagements des donateurs dans le cadre de la mise en œuvre du Plan pour la relance durable soumis par le gouvernement lors de la conférence de Bruxelles, le 15 mai 2015. Toutes ses initiatives cadrent parfaitement avec les orientations du président de la République et concrétise l’engagement du gouvernement qui vise le développement d’une agriculture moderne, durable, compétitive et respectueuse de l’environnement", a souligné, le Dr. Nango Dembélé, le ministre de l’Agriculture.

En plus de la réalisation des infrastructures permettant la rétention des eaux de pluies pendant longtemps, ce projet, selon le chef du département de l’Agriculture, contribuera à capitaliser et diffuser le savoir-faire et les apprentissages à travers des paquets technique et technologiques sur les différentes thématique de l’irrigation de proximité ; à savoir : la production, la conservation, la transformation, la commercialisation, les recettes culinaires, etc.

La cérémonie de lancement a été marquée par la pose de la première pierre de du micro-barrage de Simona par le ministre de l’Agriculture. Les autorités locales et la population ont promis de faire bon usage de l’infrastructure, une fois terminée.

La durée du projet est de quatre ans. La mise en œuvre est assurée la direction nationale du Génie rural à travers son unité d’exécution de Ipro à Sikasso.

Maliki Diallo

L’Indicateur du Renouveau du 16 mai 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés