Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
Semaine Africaine de la Vaccination : La lutte contre les 12 maladies meurtrières de l’enfant

Du 15 au 21 mai 2017 notre pays a vécu la 7ème édition de la semaine Africaine de la Vaccination(SAV), sous le thème : « les vaccins protègent tout le monde, faites-vous vacciner ». Les travaux de cette semaine ont été lancés par Dr Ibrahim Diarra de la direction nationale de la santé, le lundi 15mai 2017 en faveur d’une conférence de presse dans la salle de conférence de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS). C’était en présence des représentants des partenaires techniques et financiers, notamment, Dr Deogratias Manirakra de l’UNICEF et Dr Yao Theodore Kouadio de l’OMS.

Premier à intervenir, Dr Yao Théodore Kouadio dira que cette semaine de vaccination organiser par le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique permettra de mettre en œuvre l’engagement des chefs d’Etat et les premières dames africains. C’est-à-dire, faciliter l’accès aux vaccins à chaque personne sans distinction d’origine sociale, géographique ou autres.
A sa suite Dr Deogratias Manirakra, soulignera que la semaine dédiée à la vaccination intervient dans un moment spécial ou le ministère s’est doté d’un nouveau plan stratégique en la matière. Selon lui, ce plan vise à renforcer la vaccination de routine pour que chaque enfant cible de la vaccination puisse avoir les douze antigènes qui protègent contre les douze maladies meurtrières de l’enfant. « Nous osons espérer qu’au bout de cette semaine les activités de mobilisation sociale vont contribuer à susciter encore une fois de plus l’engouement de la part de tous les intervenants » a-t-il souhaité.
Pour sa part Dr Ibrahim Diarra, rapporte que la situation sanitaire au Mali se caractérise par la persistance des maladies infectieuses et parasitaires. Selon lui, les couches féminine et infantile courent beaucoup plus le risque de ces maladies que toutes les autres. La plupart de ces maladies infectieuses et handicapantes, dit-il, sont évitables par la vaccination. Dans cette dynamique il a rappelé que le Mali a lancé en décembre 1986 son programme de vaccination élargie qui a évolué en trois phases. Il s’agit de la phase coup de balai, d’entretien et de consolidation. Pour cette dernière phase, dira-t-il, de nouveaux vaccins furent introduits.

Soutenant que ce programme élargie de vaccination lutte contre douze (12) maladies Dr Diarra regrette le fait que jusqu’à présent la vaccination ne soit pas à hauteur de souhait dans certaines zones (zone d’accès difficile, zone site d’orpaillage etc.). C’est pourquoi, selon lui, les ministres des Etats africains pour donner du tonus à la vaccination en Afrique, ont convenu en 1990 à Malabo d’institutionnaliser une journée pour pouvoir endiguer ces 12 maladies.

A noter que la semaine a été repoussée de mi-avril au mois de mai cette année compte tenu de la grève qu’a connu le secteur de la santé dans notre pays.

Par Moïse Keïta

Le Sursaut du 22 Mai 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés