Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Débat
Direction de la protection civile : 4.085 interventions enregistrées au 1er trimestre de 2017

Conformément à leurs missions de protection, les unités de protection civile ont effectué plusieurs interventions de 2015 au 1er trimestre 2017. En 2015, les sapeurs-pompiers ont fait 13.771 interventions pour secourir et assister 20.304 personnes. En 2016 elles ont effectué 14.972 interventions et au 1er trimestre 2017 les mêmes unités ont réalisé 4.085 interventions pour assister et secourir 5.427 personnes.

Ces chiffres ont été communiqués par le directeur général de protection civile Colonel Seydou Doumbia lors d’une conférence de presse tenue le mercredi 17 mai dans les locaux de la direction de la protection civile.
Conformément à ses missions de prévention, de préparation et de réponse aux accidents, aux sinistres et catastrophes, la direction générale de la Protection Civile œuvre à garantir non seulement un meilleur cadre de vie, mais également à assurer la protection des populations sur toute l’étendue du territoire national. Les unités de protection civile ont effectué plusieurs interventions de 2015 au 1er trimestre 2017.

En 2015, les sapeurs-pompiers ont fait 13.771 interventions pour secourir et assister 20.304 personnes ; 14. 972 sorties en 2016 pour assister et secourir 22.325 victimes et 4.085 interventions au 1er trimestre de 2017 pour assister et secourir 5.427 personnes.

Selon le conférencier, ces performances illustrent à suffisance la montée en puissance de la Protection civile de notre pays.

S’agissant des reformes importantes intervenues à la Protection civile de 2015 à nos jours, le colonel Seydou Doumbia a noté qu’il est difficile d’apprécier à leur juste valeur, les changements intervenus à la Protection civile de 2015 à nos jours : « Car si l’on peut quantifier le nombre de véhicules et autres engins réalisés, les unités construites ou réhabilitées, il est impossible de mesurer l’impact combien positif de ces changements sur le moral de la troupe, toute chose qui se reflète à travers la présentation physique, l’allure, et le rendement du service du sapeur-pompier malien d’aujourd’hui. Ces changements sont perceptibles dans tous les domaines de la vie du sapeur-pompier, au point que certains les qualifient comme une véritable « révolution à la Protection civile ».

L’occasion était aussi bonne pour le DG de parler des perspectives de sa direction notamment l’encadrement institutionnel, la restructuration du service, le renforcement des capacités opérationnelles, la formation, les infrastructures.

Mariatou Coulibaly, stagiaire

Du 22 Mai 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés