Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Débat
Quinzaine de l’environnement : L’événement débute ce matin dans la Venise malienne

La ville de Mopti abrite la dix-huitième édition de la quinzaine de l’environnement du 05 au 18 juin prochain. L’édition 2017 met en exergue deux dates : le 05 juin, journée mondiale de l’environnement, à l’initiative du Programme des Nations Unies pour l’Environnement ; et le 17 juin, la journée internationale de lutte contre la désertification, à l’initiative de la Convention cadre des Nations unies pour la lutte contre la désertification. Elle sera marquée par des conférences-débats, des sessions d’information et de formation, des expositions, des visites de terrain, des manifestations artistiques et sportives, des reboisements. L’événement est parrainé par l’honorable Issiaka Sidibé, président de l’Assemblée nationale.

L’information a été donnée par le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, à travers la commission d’organisation de la quinzaine, au cours d’une conférence de presse, tenue à la Maison de la presse. Elle était animée par Mme Gologo Aminata Diarra, chef de cabinet et présidente de la commission d’organisation ; le colonel Fakourou Keita, membre de la commission et Moussa Diamoye, directeur général adjoint de l’Agence pour le Bassin du Fleuve Niger (ABFN). La directrice adjointe de l’Agence de l’environnement et du développement durable (AEDD) était également présente.

Selon la présidente de la commission d’organisation, la quinzaine de l’environnement est la plus grande campagne de communication pour le changement de comportement en vue de la protection de l’environnement, du cadre de vie dans notre pays. Pour Mme Gologo, le choix de la ville de Mopti s’inscrit dans la continuité des éditions déjà menées à Ségou, Sikasso et Kayes. Selon elle, la décision de tenir l’édition 2017 à Mopti est également l’une des recommandations de la précédente édition à Kayes. À en croire la présidente, cette quinzaine sera une opportunité pour les acteurs de l’environnement de recenser les différents problèmes de la ville de Mopti dans le domaine environnemental, notamment l’assainissement afin de chercher des solutions.

Concernant l’insécurité dans la région de Mopti, la présidente de la commission d’organisation, Mme Gologo Aminata Diarra, a rassuré que les dispositions sécuritaires seront prises par nos forces armées pour sécuriser les participants durant l’évènement.

La quinzaine de l’environnement est un évènement qui met en exergue deux dates : le 05 juin, journée mondiale de l’environnement, à l’initiative du Programme des Nations Unies pour l’Environnement ; et le 17 juin, la journée internationale de lutte contre la désertification, à l’initiative de la Convention cadre des nations unies pour la lutte contre la désertification. À chacune de ces dates est attribué un thème évocateur. Pour la première date, le thème retenu est : « Rapprocher les gens de la nature, dans la ville et sur la terre, des pôles à l’Equateur ». Quant à la seconde, le thème porte sur : « Respect : Notre terre. Notre maison. Notre futur ».

Selon les conférenciers, ces deux thèmes constituent des priorités pour la communauté internationale et notre pays. Ils traduisent une prise de conscience par rapport à deux enjeux majeurs : l’arrêt du commerce illicite d’une grande partie de biodiversité ; la restauration des terres, le socle de la vie.

Pour Moussa Diamoye, directeur général adjoint de l’Agence pour le Bassin du Fleuve Niger (ABFN), l’application de ces thèmes s’inscrit dans le cadre du respect des normes qui consacrent la mise en valeur des richesses environnementales dans un cadre sécurisé et durable : « Notre pays doit jouer sa partition dans la préservation de la planète. Le Mali abrite le troisième fleuve de l’Afrique par sa longueur, le fleuve Niger, communément appelé au Mali fleuve Djoliba, long de 4200 km dont 1700km au Mali ».
Selon lui, ce fleuve, qui constitue une richesse pour notre pays, s’assèche de jour en jour sous l’effet des changements climatiques et surtout sous la pression barbare, illicite de l’Homme au grand dam d’énormes aménagements nationaux et internationaux opérés sur les fleuves Niger et Sénégal.

À signaler, pour cette édition 2017, plusieurs activités sont prévues : conférences-débats ; sessions d’informations et de formation ; expositions ; visites de terrain ; manifestations artistiques et sportives ; reboisements. Ces différentes activités sont portées par l’ensemble des acteurs du secteur environnemental, en l’occurrence les services techniques, les ONG et associations de jeunes et de femmes, les communicateurs et hommes de médias, etc.

Wassolo

Du 06 Juin 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés