Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Débat
Diafarabè : La jeunesse défie les hommes de Amadou Kouffa

Finalement les populations de la zone de Ténenkou, particulièrement la localité de Diafarabé, commencent à réagir face aux harcèlements des terroristes du Front de Libération du Macina. Malgré les menaces, la jeunesse de Diafarabé a décidé de braver les interdictions des jihadistes en jouant un match de football le jour de la fête de Ramadan. Une victoire que les jeunes entendent consolider pour braver les autres interdictions des hommes de Amadou Kouffa dans la zone. L’affrontement entre les deux parties a été évité de justesse.

Depuis plusieurs mois la ville de Diafarabé est devenue une localité où les jihadistes règnent en maitre absolu avec à la clé des menaces, des persécutions, l’instauration d’écoles coraniques et des prêches obligatoires dans les mosquées et des multiples interdictions. En un mot, « la charia » est de retour dans cette zone. L’Etat étant désormais absent, aucun service ne fonctionne. A cause des menaces à l’encontre des fonctionnaires, notamment les enseignants, l’administration ne fonctionne plus dans la ville. Les classes sont fermées depuis le début de l’année scolaire. En plus des tracts, les terroristes font souvent des incursions dans les familles pour avertir verbalement ou punir selon la « charia » toute personne soupçonnée de complicité avec les autorités.

Parmi les multiples interdictions des hommes d’Amadou Kouffa, figure l’interdiction des matchs de football. Après plusieurs mois d’interdiction, la jeunesse a finalement décidé de réagir. Selon nos sources, les jeunes de Diafarabé ont organisé un match de football le jour de la fête de Ramadan pour permettre à la jeunesse de renouer avec une activité qui leur tient à cœur. Mais avant le jour du match, les jeunes ont reçu, comme d’habitude, des menaces annonçant que toute personne osera mettre pied sur le ballon le jour de la fête aura à faire aux fidèles de Kouffa.

Malgré ces menaces, la jeunesse déterminée à en découdre avec les terroristes, ont maintenu la date et l’heure du match. A quelques minutes du coup d’envoi, quelques éléments terroristes armés ont fait irruption sur le terrain avec des tirs de sommation. Du côté de la jeunesse, les dispositions avaient été prises pour répondre aux provocateurs. Certains jeunes aussi armés des fusils, des machettes et des gourdins ont riposté en tirant en l’air. Comme cela ne suffisait pas les jeunes ont envahi le terrain avec le slogan « partez de chez nous ».

Face à la résistance des nombreux jeunes, les quelques éléments terroristes ont rebroussé chemin. Le match s’est bien déroulé. Selon nos sources, après cette victoire, la jeunesse a décidé de braver toutes les autres interdictions des jihadistes dans la localité de Diafarabé.

De plus, elle est prête désormais à s’armer pour répondre aux agressions des bandits qui se réclament défenseur de la religion musulmane. Pour ce faire, des brigades de surveillance seront constituées par les jeunes natifs de la zone. La création d’un mouvement autodéfense n’est donc pas à écarter dans les semaines à venir.

Les jeunes de la localité désormais éprouvée par les exactions interminables des jihadistes sont donc prêts à se défendre aux prix de leur sang. Les prochaines semaines s’annoncent donc cruciales entre les terroristes et les populations qui sont victimes de cette situation. Affaire à suivre

Wassolo

Du 03 Juillet 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés