Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
En un mot : Intégrité territoriale

Les déclarations du président français au sommet du G5-Sahel ont suscité colère et indignation dans l’opinion nationale surtout dans les milieux politiques. Oumar Mariko est l’un de ces hommes politiques qui est à l’encontre de la vision du président français Macron des affaires internes du Mali.

Pourtant, le député élu à Kolondiéba n’est pas le seul à désapprouver la position et l’ingérence de Paris dans les questions qui relèvent de la souveraineté du Mali, notamment le processus de paix et le projet référendaire. Révoltée, une bonne partie de l’opinion malienne voit très mal la mainmise de la France sur la crise qui secoue le Nord du Mali. Et la goutte d’eau de trop est la position d’Emmanuel Macron en faveur de la réforme constitutionnelle proposée par IBK. Elle excède de plus en plus.

Le constat aujourd’hui est que la France boit son petit lait en nous voyant nous étriper sur la question de la révision constitutionnelle alors qu’elle continue d’exercer sournoisement à Kidal. La vraie bataille aujourd’hui du peuple doit être vraiment le recouvrement de tout le territoire national. Il y a lieu de manifester contre la France, de boycotter ses produits et d’agir contre ses intérêts sur le territoire national pour avoir une clarification sur sa position. Et dans ce combat noble, seul le peuple souverain peut donner de la voix dans ce sens.

DAK

L’Indicateur du Renouveau du 11 Juillet 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés