Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Mise en œuvre du Projet du SNAT : La BAD s’engage à hauteur de 860 millions de F CFA

Mise en œuvre du Projet du Schéma National d’Aménagement du Territoire (SNAT) : La BAD s’engage à hauteur de 860 millions de F CFA

Pour la mise en œuvre du Projet du Schéma National d’Aménagement du Territoire (SNAT) qui a été lancé le 06 juillet 2017 à l’hôtel Radisson Blu, la Banque Africaine de Développement s’est engagé à donner une enveloppe d’environ 860 millions de F CFA.

En effet, le SNAT est un cadre de référence politique, administratif, juridique, technique et de planification multisectorielle des investissements physiques qui peut être réalisé sur tout le territoire national du Mali. Sa vocation première est de promouvoir un développement économique durable dans le pays.

Et il constitue une étape cruciale dans le contexte actuel de la mise œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali, dans la mesure où l’ambition est de donner la possibilité aux régions de constituer de véritables espaces de développement.

Pour le représentant de la BAD, Abdoulaye Mahamane Tandina, la mise en œuvre de ce projet contribuera fortement à atténuer les facteurs de fragilité dans le pays à travers la prise en charge de l’exclusion spatiale et du déséquilibre démographique, la gestion des disparités socioéconomique, environnementale et surtout la mise en place d’un cadre de référence pour l’approfondissement de la participation des communautés au processus de développement du pays.

Ainsi, en tant qu’un outil privilégié de référence de la spatialisation, le projet du Schéma National d’Aménagement du Territoire devra apporter une contribution significative dans le développement du Mali.

Au nombre des défis a relevé dans le cadre de ce projet, Abdoulaye Mahamane Tandina de la BAD, a cité entre autres : la construction des territoires régionaux, le développement territorial durable, la transition démographique, l’urbanisation, la gestion financière et en fin l’intégration sous-régionale et régionale.

« Du degré d’appropriation des acteurs impliqués dépendra la qualité de la mise en œuvre du Projet. La Banque Africaine de Développement ne peut que s’associer pleinement à cet exercice en assurant la mise à disposition totale de son potentiel d’assistance technique et financière », a annoncé M. Abdoulaye Mahamane Tandina.

Faut il le rappeler, notre pays connait un rythme accéléré de croissance démographique (soit 3,6%) et, en même temps, des disparités intra et interrégionales se manifestant par la répartition déséquilibrée des populations, des activités, des infrastructures et d’équipements.
Ainsi, ce financement permettra de doter le Mali d’un outil de planification spatiale de référence et de contribuer à opérationnaliser de la Politique Nationale d’Aménagement du Territoire adoptée en novembre 2016 par le Gouvernement.

« Il nous faut trouver des réponses adaptées en termes d’organisation du territoire pour amorcer un développement harmonieux et durable. L’outil de référence en la matière est le Schéma National d’Aménagement du Territoire », a déclaré, Seydou Moussa Traoré, secrétaire général du ministère de l’Aménagement du Territoire et de la Population.

Selon lui, le Schéma national d’Aménagement du Territoire est une sorte de nouveau contrat social, un projet de territoire pour les futures actions collectives. Car, il permettra de prévenir les conflits, d’apaiser le climat social et d’amorcer un développement harmonieux et durable.

Adama DAO

Tjikan du 11 Juillet 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés