Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Changements climatiques : L’UNESCO forme les femmes et les jeunes aux enjeux

L’UNESCO forme les femmes et les jeunes aux enjeux des changements climatiques

L’UNESCO en partenariat avec l’ISESCO, le ministère de l’Environnement et du Développement Durable, a lancé un atelier national de sensibilisation sur les changements climatiques en faveur des femmes et des jeunes. C’était à la Maison du Partenariat du 3 au 5 juillet 2017.

Le secrétaire général par intérim de l’UNESCO, Amadi Hamadi Diarra, a tout d’abord, salué les actions de l’ISESCO en faveur de l’autonomisation de la femme dans notre pays, notamment l’atelier national de renforcement des femmes journalistes en plaidoyer et en genre tenu à Bamako du 3 au 6 mai 2017. Il a saisi l’occasion pour remercier le département et à saluer l’ISESCO pour avoir financé cet atelier.

Il a expliqué les causes et les conséquences des changements climatiques, lesquelles sont caractérisées par des phénomènes inhabituels. Selon le secrétaire général par intérim de l’Unesco, il apparaît nécessaire de se lever, pas seulement au niveau des gouvernements, mais surtout au niveau des populations et particulièrement au niveau des femmes et des jeunes pour parvenir à contenir l’augmentation global de températures au niveau mondial. La représentante du ministère de l’environnement, de l’assainissement et du Développement durable, Mme Maïga Soyata, pour sa part, a salué l’ISESCO pour ses actions et ses appuis. Elle a rappelé la réunion tenue à Rabat en 2017, la 18ème édition de l’Environnement qui vient d’être bouclée. Elle a expliqué aux femmes et aux jeunes, les thèmes discutés lors de cette rencontre. Selon la secrétaire générale, seulement 8% d’individu respire un air pur.

Et, plus d’un décès sur 10 est provoqué par les changements climatiques, a-t-elle fait savoir, phénomènes qui ont un impact sur les problèmes mondiaux, à savoir l’insécurité, le terrorisme, les maladies etc.). Selon elle, il faut promouvoir la participation des femmes et des jeunes dans la lutte contre les changements climatiques, tenir en compte de son évolution, les conclusions du COP 21 et les informations météorologique et le réseautage.

Fakara Faïnké

Le Républicain du 11 Juillet 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés