Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Culture : Le projet les ‘’Praticables’’ pour revivifier le théâtre malien

Encourager la production, la création, et la diffusion des œuvres théâtrales de qualité au Mali, redonner au théâtre la place qu’il occupait il y a des décennies dans la société civile malienne, consolider la formation des professionnels dans le domaine théâtral, contribuer au développement économique par la culture et particulièrement par le théâtre sont entre autres les objectifs du projet les ‘’praticables’’ de Lamine Diarra Directeur artistique de Kuma Sô Théâtre, artiste comédien de renommée internationale et qui est déterminé à faire renaître de ses cendres le théâtre malien et à le hisser sur le firmament africain.

La création théâtrale au Mali va très mal. Les productions sont freinées et les artistes ont peu d’occasion de sortir du pays, de se déplacer pour créer et pour sentir le pouls des scènes du monde », regrette le Directeur artistique de Kuma Sô Théâtre Lamine Diarra. Selon Diarra, bien avant les conflits politiques qui jettent aujourd’hui un triste coup de projecteur sur le pays, le théâtre était déjà en souffrance dans notre pays. « Nous manquons de jeunes auteurs dramatiques, de formateurs, de metteurs en scène,... sans compter l’absence de lieux de production ou d’aides à la création, à la formation et à la diffusion. La création achoppe sur tous ces manques. Il ne suffit pas de se fonder sur l’imaginaire des artistes pour voir fleurir les créations. Il faut aussi des théâtres et des publics, des spectateurs considérés dans leur désir individuel de culture, » explique le professionnel.
Que faut-il donc faire pour sortir de cette léthargie ? Lamine Diarra propose « Les Praticables », une démarche qui consiste à former de jeunes auteurs dramatiques, des metteurs en scène et des comédiens au cours d’un laboratoire de recherche commun à toutes les disciplines théâtrales. « Elle se déroulera en trois étapes : premièrement des ateliers de recherche, deuxièmement un laboratoire de création et troisièmement une confrontation avec les publics », explique le créateur qui estime que l’idée d’organiser une nouvelle structure de création et de formation a suscité des réactions extrêmement positives. « De l’avis de ceux qui tentent de l’entretenir et de le développer, l’art dramatique a décliné au Mali. Il est aujourd’hui globalement peu actif. D’après Ousmane Sow lui-même « il se meurt », rapporte le Directeur artistique de Kuma Sô dont le seul leitmotiv est de faire renaitre de ses cendres le théâtre malien afin qu’il occupe sa place d’antan. A ses dires, le projet « Les Praticables » associera la population à la réalisation de toutes les étapes. De la première à la dernière, les équipes solliciteront, sous de multiples formes (activités d’éducation artistique, lectures suivies de débats, spectacles dansles quartiers, les bibliothèques, les écoles et les universités...), la participation de la population afin de faire émerger un public engagé. »

Le projet « Les Praticables » est porteur d’avenir pour le théâtre malien, car il porte l’espoir de constituer un vivier culturel qui concentre les énergies, rassemble le plus de monde possible, crée des emplois et suscite la confiance des partenaires de différents champs de compétences, selon le directeur artistique de Kuma Sô Théâtre.

Moussa Samba Diallo

Le Républicain du 12 Juillet 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés