Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Mieux-être des étudiants dans l’espace universitaire : Un centre de santé réalisé et équipé à Katibougou

Dans le cadre de l’exécution de ses missions d’assistance aux étudiants, le Centre national des œuvres universitaire (Cenou) a réalisé et équipé un centre de santé dans la cité universitaire de l’IPR/IFRA de Katibougou. Le coût de l’infrastructure est estimé à 150 millions de F CFA.

Le joyau a été inauguré le jeudi 13 juillet par le chef de cabinet du ministère de la l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdoulaye Diakité. L’infrastructure d’une capacité d’accueil de 30 lits avec une équipe permanente de corps médical, d’une ambulance et d’une pharmacie, offrira de soins essentiels de santé aux étudiants de l’IPR/IFRA et aux communautés environnantes.

Le secrétaire général du comité AEEM, de l’IPR/IFRA, Ibrahim Ouologuem a fait savoir que l’ouverture de ce centre est une aubaine pour la population de Katibougou, le personnel de l’IPR/IFRA et les étudiants. " Dans cette cité universitaire, nous comptons 18 000 étudiants pour 11 nationalités. C’est dire que notre université est la vitrine des instituts au Mali. Ce centre a fait l’objet de plusieurs revendications. Et l’AEEM ne sera pas un obstacle pour son fonctionnement normal. Puisqu’il va améliorer le plateau sanitaire de la cité", a-t-il rassuré.

Selon l’administrateur général par intérim du Cenou, Komon Sanou, en réalisant cette infrastructure, le Cenou s’inscrit dans les grandes orientations assignées par le conseil d’administration pour satisfaire la demande de plus en plus élevée des étudiants. Il s’agit, entre autres, de la modernisation de la gestion par la mise en place d’un nouveau Système d’information et de gestion qui a permis de réduire le temps de traitement des bourses, etc. Ce centre, dira-t-il, avec une capacité d’accueil à hauteur des attentes, les soins seront subventionnés pour les étudiants inscrits à hauteur de 70%. Les étudiants ne paieront que seulement 30%, a rassuré M. Sanou.

Il faut ajouter à cette réalisation, la construction et l’équipement des centres de santé universitaires de Badalabougou, Ségou, Katibougou. D’autres grands chantiers sont en cours pour améliorer les conditions de vie et d’étude des étudiants, a annoncé M. Sanou.

Le chef de cabinet du ministère de la l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdoulaye Diakité, le Cenou n’a de sens lors qu’il s’investisse dans des initiatives. " C’est l’attribution du Cenou. Nous savons que les difficultés sont nombreuses ici. Les défis sont immenses, mais il faut des actions du genre pour venir à bout des attentes. Les étudiants doivent faire en sorte que la future génération bénéficie, en adoptant un code de bonne conduite vis-à-vis de ce bien public…" a indiqué M. Diakité.

Bréhima Sogoba

L’Indicateur du Renouveau du 14 Juillet 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés