Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
Lutte contre le VIH/Sida : Les élus communaux s’impliquent

Cette journée de plaidoyer devrait d’aboutir à une sollicitation de leur soutien dans la prise en compte des activités de lutte contre la pandémie dans les plans de développement communaux

Le Haut conseil national de lutte contre le Sida (HCNLS) a organisé le mardi dernier, à la maison du partenariat de Bamako, une journée de plaidoyer pour la lutte contre le VIH Sida. Cette initiative émanant du Secrétariat exécutif régional (SER) du HCNLS du District de Bamako devait permettre aux élus communaux de pouvoir soutenir l’intégration de la lutte contre cette maladie. A travers les plans de développement communal ceux-ci doivent désormais appliquer le quota de 7% sur les 15% du budget de santé. Chose qui permettra d’appliquer la loi des finances des collectivités territoriales.
Ce cadre d’échange a permis de rappeler à ces élus communaux, l’existence d’une ligne budgétaire sur la santé ; la loi des finances au niveau des collectivités territoriales et les engagements régionaux et internationaux pris par le Mali dans la lutte contre le VIH/Sida. Il a été aussi question de présentation de la politique nationale de lutte contre cette maladie à ces représentants locaux de ces différentes communes.

A cette occasion, Saliki Coulibaly du SER-HCNLS, dira que la vision de notre pays en matière de la lutte contre le VIH/Sida, est celle d’une nation engagée, volontaire et qui accepte avec courage ses responsabilités devant ce fléau. Ce qui veut dire que tous les maliens acceptent le fait que cette maladie affecte leur vie et leur travail. Sa présentation a été également porté sur la finalité recherchée par cette politique nationale de lutte contre cette épidémie. Celle-ci consiste : à soutenir les communautés pour réduire le risque et la vulnérabilité à l’infection ; à sauver des vies et soulager la souffrance humaine, afin d’atténuer son impact global sur le développement.
Elle a aussi permis d’informer les participants sur la prévalence du Sida à dans le District de Bamako qui est de 1,7%,.Selon une enquête réalisée en 2012. Les élus communaux présents ont également été édifiés sur : la réduction de la vulnérabilité ; l’atténuation de son impact ; les domaines prioritaires de cette politique ; la prévention ; la surveillance épidémiologique ; l’accès au traitement, aux soins et soutien ; la mobilisation des ressources ; le partenariat etc.

Les travaux de cette journée ont été sanctionnés par un certain nombre de recommandations. Il s’agit entre autres : de réaliser des activités de dépistage en amont dans les quartiers ; de prendre en compte la dimension du handicap dans les activités de lutte contre le VIH et le sida dans le PDSEC des communes ; de dynamiser/créer les comités communaux (demander au SER/HCNLS d’envoyer les textes de mise en place des comités communaux aux maires) ; de restituer et faire signer le document d’engagement en faveur de l’intégration des activités de lutte contre le VIH et le sida dans les PDSEC par les mairies des communes ; de faire de la lutte contre la stigmatisation et la discrimination une affaire individuelle et collective de tous les jours etc.

Soulignons que, les échanges de cette journée de plaidoyer ont été précédés d’une cérémonie d’ouverture, présidée par Mme le gouverneur du District de Bamako Amie Kane, en présence du Secrétaire exécutif régional du HCNLS Amadou Simaga, les représentants des mairies des six communes de Bamako et les Ong impliquées dans la lutte.

Diakalia M Dembélé

Le 22 Septembre du 20 Juillet 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés