Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Débat
Lutte contre le paludisme et les maladies tropicales négligées : Le plan de travail examiné par les acteurs

La 2e session ordinaire du comité de pilotage national du projet de lutte contre le paludisme et les maladies tropicales négligées (MTN) s’est tenue jeudi à l’hôtel Radisson, sous la présidence de Bakary Diarra, secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et président du Comité de pilotage. Cette session a permis aux acteurs de la santé d’examiner l’état de mise en œuvre du plan de travail budgétisé annuel 2017 ; le plan de passation des marchés au 30 juin 2017 ; les perspectives pour le deuxième semestre 2017, et d’échanger sur les conclusions de la mission d’appui de la Banque mondiale du 29 mai au 03 juin 2017.
Dans le cadre de ses interventions prioritaires de développement pour lutter contre l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée, la Banque mondiale a décidé, en collaboration avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, d’investir dans le secteur de la santé à travers entre autres la mise en œuvre du Projet paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel. Il s’agit d’un projet régional qui couvre trois pays sahéliens membres de la CEDEAO (Burkina Faso, Mali et Niger).

L’objectif de ce projet est d’accroître l’accès et l’utilisation des services de niveau communautaire harmonisé pour la prévention et le traitement du paludisme et les maladies tropicales négligées dans les districts ciblés transfrontaliers des pays membres dans la région du Sahel

C’est dans ce cadre qu’il a été mis en place un Comité de pilotage national dont la mission est d’apprécier les progrès réalisés dans la mise en œuvre des interventions du projet, de donner des orientations et faire des recommandations pour optimiser la mise en œuvre des activités.

Pour le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et président du Comité de pilotage, la présente session est d’une importance capitale pour le projet, car elle se réalise à environ 6 mois de la mise en œuvre des activités.

Selon lui, le paludisme constitue encore un problème de santé publique majeure pour notre pays et toute action qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre cette maladie demeure une priorité pour le gouvernement : « Les maladies tropicales négligées, qui constituent la seconde cible du projet, restent toujours une priorité malgré les résultats appréciables enregistrés pour leur élimination ou éradication. Les actions futures pour notre pays doivent consister à pérenniser les acquis d’une part et d’œuvrer d’autre part, pour éviter une éventuelle recrudescence de ces maladies ».

Cette session a permis aux acteurs de la santé d’examiner l’état de mise en œuvre du plan de travail budgétisé annuel 2017 et du plan de passation des marchés au 30 juin 2017 ; d’examiner les perspectives pour le deuxième semestre 2017 ; d’échanger sur les conclusions de la mission d’appui de la Banque mondiale, du 29 mai au 03 juin 2017.

Wassolo

24 Juillet 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés