Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
En un mot : Faits saillants des 100 jours du PM

Pour ses 100 jours à la Primature, le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a offert un pot à la presse au "Campement Kangaba", 40 jours après l’attentat perpétré contre cet établissement touristique ayant fait quatre morts. C’était ce 18 juin.

L’émotion était à son comble samedi lorsque la copropriétaire de ce lieu de villégiature, à 15 km à l’est de Bamako sur la route de Ségou, a réaffirmé son attachement au Mali et sa détermination à contribuer à l’essor touristique et culturel local malgré les menaces proférées.

A propos de la presse, le Premier ministre a eu un sentiment ambivalent. Il a certes reconnu ses mérites, comme sa contribution quotidienne à l’ancrage de la démocratie, mais il a aussi souligné ses dérives et invité à l’observation de la déontologie et de l’éthique du métier.
En apostrophant ainsi le "4e pouvoir", le PM semblait trouver "amicalement" son bouc-émissaire idéal. Du coup, il occultait l’effritement de la morale publique, cause réelle de notre crise.

Si nul ne peut effectivement nier l’existence de brebis galeuses au sein de la profession, qui peut aujourd’hui citer au Mali un seul corps de métier strictement pur ? Il serait suicidaire de faire porter le chapeau de tout au manque de formation, à la cupidité, à la course à l’enrichissement illicite des journalistes.

Et même si tel était le cas qu’a-t-on réellement fait pour qu’il n’en soit pas ainsi ?

DAK

L’Indicateur du Renouveau du 31 Juillet 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés