Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
Projet Paludisme et Maladies Tropicales Négligées au Sahel : L’OOAS évalue le niveau de mise en œuvre des activités de chaque pays bénéficiaire

L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) a organisé du 24 au 25 juillet dernier à l’hôtel KimpeskiEl Farouk de Bamako, la réunion du comité de pilotage régional du Projet Paludisme et Maladies Tropicales Négligées au Sahel.La cérémonie d’ouverture des travaux était placée sous la présidence du représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr Bakary Diarra qui avait à ses côtés, le Directeur Général de l’OOAS, Xavier Crespin. Il y avait aussi de nombreux participants venus du Burkina Faso et du Niger.

La première journée de la rencontre a été meublée par de nombreuses présentations notamment sur le niveau de mise en œuvre des recommandations de la réunion du CPR des 17 et 18 novembre 2016 de l’OOAS, sur l’état de mise en œuvre du PTBA 2017 au 1er semestre et du PPM du projet et les perspectivesde 2017.
Au cours de la journée, chaque pays a présenté son niveau de mise en œuvre des recommandations de la réunion du CPR des 17 et 18 novembre 2016 de l’OOAS, mais aussi l’état de mise en œuvre du PTBA 2017 au 1er semestre et du PPM du projet et de ses perspectives pour 2017.

Selon le Directeur Général de l’OOAS, Xavier Crespin, cette réunion du comité de pilotage du projet se tient à un moment où il y a des points à améliorer malgré des avancées significatives. Il s’agit du retard dans le recrutement des agences chargées du paiement des agents de santé communautaires et la lenteur du processus de passation des marchés.C’est pourquoi, il a saisi cette opportunité pour lancer un appel à toutes les coordinations du projet au niveau des pays à prendre les mesures nécessaires pour pallierà ces difficultés.

« Vous avez des obligations de résultats par rapport auxquels, le comité de pilotage jugera les performances des unités de gestion des projets à tous les niveaux », a dit M. Xavier Crespin en s’adressant aux participants. Avant d’indiquer que le projet est financé par la Banque Mondiale. Et qu’il a démarré en décembre 2015 avant d’être lancé officiellement en juillet 2016 avec un objectif d’accroitre l’accès et l’utilisation des services à base communautaire pour la prévention et le traitement du paludisme et des maladies tropicales négligées dans les zones frontalières des pays bénéficiaires.

« Le Projet a réussi pour sa première année de mise en œuvre, à obtenir des résultats encourageants dans la mesure où, en dépit des difficultés rencontrées, environ 70% des activités programmées en 2016 ont été réalisées et le niveau de performance des indicateurs est satisfaisant », s’est réjoui M. Xavier Crespin.

Pour sa part, le représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique a invité les acteurs à mener des actions pour sauvegarder les acquis et assurer une mise en œuvre complète des activités du projet au bénéfice des populations.

Adama DAO

Tjikan du 1er Août 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés