Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Crise au nord du mali : La présence des forces françaises mis en cause

Le mouvement « On a tout compris, Waati Sera » demande le départ de l’armée française du Mali. C’était lors du sit-in qu’il a organisé hier jeudi 3 août 2017 devant l’Ambassade de France.

Ils étaient une centaine de manifestants réunis hier matin devant l’Ambassade de France pour non seulement dénoncer la partialité de l’armée française au Mali mais aussi et surtout demander son départ. Les manifestants ont d’abord entonné l’Hymne national du Mali.

Pour les organisateurs, la France joue un double jeu dans la crise malienne. Cette protestation de colère contre l’armée française intervient juste après l’entrée à Ménaka des ex-rebelles sous les yeux de la force Barkhane et de la Minusma.
Selon le porte-parole du mouvement « On a tout compris, Waati sera », Adama Ben Diarra, l’accord pour la paix issu du processus d’Alger signé en 2015 avait donné une lueur d’espoir aux Maliens. Un espoir qui fut de courte durée car deux ans après, « la CMA continue dans sa logique séparatiste et règne en maître sur la cité interdite de Kidal. Une région interdite au gouvernement et aux ressortissants de Kidal qui ne partagent pas les idéaux des maîtres des lieux, une zone avec ses propres lois et son mode de fonctionnement », a-t-il-ajouté.

Le mouvement « On a tout compris, Waati sera » se dit « déterminer plus que jamais pour que cette force étrangère quitte le territoire malien. « Nous n’allons jamais croiser les bras, jusqu’à ce que la France et son armée quitte chez nous. Nous voulons que notre armée soit équipée et qu’on nous laisse la gestion de notre pays. Sinon il y a aucune rébellion dans notre pays. C’est la France qui veut nous séparer », a dénoncé Lalaïcha Haidara, membre du mouvement.

Moussa Seydou Maïga, également membre du mouvement a regretté que malgré la présence de la France au Mali, la crise perdure. « On a l’impression qu’il y a une volonté manifeste d’entretenir une situation de chaos au Nord du Mali et là on n’est pas d’accord. On veut que la France sache qu’on a tout compris et qu’il faut qu’elle agisse dans l’intérêt du peuple Malien, où qu’elle quitte notre territoire », a-t-il-affirmé.
Pour ramener la stabilité au Mali, le mouvement « On a tout compris, Waati sera », propose à la France de rester strictement dans sa mission initiale de soutien à l’Etat malien et de lutte contre le jihadisme pour le rétablissement de la souveraineté nationale du Mali menacée par les ex-groupes rebelles toujours alliés aux terroristes de Mujao, Aqmi, Ançardine et Al Mourabitoune. Le mouvement demande aussi à la France d’arrêter de protéger un groupe au détriment des autres.

Zié Mamadou Koné, Stagiaire

L’Indicateur du Renouveau du 4 Août 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés