Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’ Indicateur du Renouveau
ARMDS : La société civile s’imprègne du code des marchés publics

La réalisation de cette formation est, pour l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS), une contribution à la bonne gouvernance économique et à l’optimisation des dépenses publiques.
 
L’ARMDS organise du 11 au 15 une session de formation sur les procédures de passation, d’exécution, de contrôle et de règlement des marchés publics à l’endroit de la société civile et du secteur privé. La session de cinq jours se tient au Centre de formation pour le développement à Hamdallaye ACI-2000.

Selon le chef de département formation et appuis techniques de l’ARMDS, la réalisation de cette formation est une manière pour sa structure de contribuer à la bonne gouvernance économique et à l’optimisation des dépenses publiques.
"Les enjeux de la bonne gouvernance recommandent aujourd’hui que les différentes composantes de la société, notamment l’Etat et ses démembrements, le secteur privé et surtout la société civile soient mieux imprégnées des dispositions du code des marchés publics et ses textes d’application. Aussi, votre maîtrise des textes et des outils réglementaires en matière de marchés publics constitue un des moyens les plus efficaces pour améliorer la qualité de vos diverses interventions dans les marchés publics", a souligné Djiri Doucouré, chef de département formation et appuis techniques de l’ARMDS.

M. Doucouré a évoqué l’importance des marchés publics dans le développement d’un pays et plus particulièrement le nôtre où cette importance s’affiche depuis 2013 par une augmentation de plus en plus croissante du nombre et du volume des marchés passés. Il a rappelé qu’en 2016, 1627 marchés ont été passés par les autorités contractantes pour un montant de près de 696 milliards de F CFA, soit plus du double du volume des marchés passés en 2010 qui s’élevait à peu plus de 313 milliards de F CFA. 

C’est au regard de cette augmentation du volume des marchés publics que l’ARMDS a fait de sa priorité la formation des acteurs de la commande publique. C’est pourquoi, en 2016, elle a commencé avec la mise en œuvre de sa stratégie de formation.

Selon chef de département formation et appuis techniques de l’ARMDS, 1446 acteurs ont été formés à Bamako et dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti. Pour 2017, a-t-il poursuivi, 1136 acteurs dont 199 femmes ont été déjà formés.
Présentement, trois formations sont en cours à Bamako et à Yanfolila avec la participation de 144 acteurs.

Maliki Diallo

Du 12 Septembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés