Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Kayes : Le MSHP ordonne le transfèrement du CS-Réf à l’ancienne DRS

En marge du conseil de cabinet élargi délocalisé à Kayes, le chef du département de la santé, Pr. Samba O. Sow, a visité dans la nuit de jeudi dernier l’hôpital Fousseyni Daou et le CS-Réf de Kayes. Les maîtres mots sont la vétusté des locaux légués par le colon. Le Pr. Sow a pris sur le champ la décision de fermer le laboratoire et la maternité et le transfert immédiat du CS-Réf.

La première étape de cette visite a conduit le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique et sa délégation au CS-Réf de Kayes. Les constats sont amers, l’accès principal de ce CS-Réf est coupé par une flaque d’eau sans oublier la vétuste et l’inadéquation des locaux qui sont les difficultés majeurs du CS-Réf. La visite de la maternité et du laboratoire ont été aussi des temps forts.

Choqué par l’état des lieux, le Pr. Sow a décidé de fermer immédiatement le laboratoire et la maternité et de transférer ces services à l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes en attendant le transfèrement complet du CS-Réf dans l’ancienne direction régionale à laquelle il est contigu pour le respect des normes et règlements sanitaires.
Après le CS-Réf, le ministre Samba Sow s’est rendu dans la même nuit à l’hôpital régional, où il est sorti très satisfait de cette seconde étape. Il a visité l’accueil, le service de la pédiatrie, la maternité, le nouveau laboratoire en finition et le nouveau centre de réanimation qui va améliorer nul doute la qualité de service de l’hôpital.
Le lendemain vendredi, le ministre a rencontré le personnel sanitaire de la région de Kayes dans la salle de conférences de la Chambre de Commerce pour s’enquérir davantage des difficultés des agents de santé et des structures sanitaires de la région.

Les problématiques d’infrastructures, d’équipements (ambulances, motos, scanner), et de personnel qualifié ont été soulevées par les acteurs du système sanitaire de la Cité des rails. Mais aussi des acquis.

A la présentation des activités sanitaires par le DRS de Kayes, Cheick Tidiane Traoré, on a noté la faible couverture vaccinale dans certains districts sanitaires dont Kita. Pour renverser cette situation, le représentant de l’Unicef a proposé l’adoption d’une planification spécifique et la motivation des vaccinateurs pour l’atteinte des objectifs.
Les représentants du personnel, les syndicats et la Félascom ont salué le leadership du ministre Sow et pour avoir initié le conseil de cabinet élargi délocalisé à Kayes. Un acte, diront-ils, qui témoigne de l’engagement de Pr. Sow à sortir de l’ornière le système sanitaire de notre pays confronté à de multiples défis.

O. D.

L’Indicateur du renouveau du 12 Septembre

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés