Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Étudier en inde à un cout réduit : Diamond Bridge en première ligne

Fondatrice et directrice de Diamond Bridge SARL, Maïmouna Sow joue le rôle d’intermédiaire pour les étudiants désireux poursuivre des études en Inde. Vendredi 8 septembre 2017, elle a expliqué les opportunités que le sous-continent offre en termes de formation.

A seulement 23 ans, Maïmouna Sow cumule une somme d’expériences qui fait d’elle un exemple à suivre. En effet, après le baccalauréat en série mathématiques/technique-économie (MTE)), la jeune Maï est, après moult réflexions mêlées de perplexité, admise dans l’une des universités privées les plus réputées de Delhi NCR (National Capital Region).

Elle fut bien accueillie par bon nombre d’étudiants internationaux dont plusieurs Africains. C’est alors qu’elle occupera des postes de responsabilité au sein des différents bureaux estudiantins. Une fois de retour au Mali, elle crée sa propre entreprise, "Diamond Bridge SARL" (le pont des opportunités) pour chercher et offrir des opportunités à l’extérieur aux camarades jeunes désireux d’y poursuivre leurs études supérieures. 

Selon Maïmouna Sow, l’Inde est l’un des meilleurs modèles auxquels les jeunes d’Afrique de l’Ouest devront se référer, car le rapport qualité-prix de l’enseignement est favorable, mais aussi les statistiques montrent que l’Inde sera classée 3e puissance économique à l’horizon 2030. Il y a quelques années, les Indiens étaient au même niveau de développement que le Mali.

Grâce à son entreprise "Diamond Bridge SARL", Maïmouna Sow a établi des contacts avec les meilleures universités dans différents pays, particulièrement les universités et écoles supérieures indiennes.

L’exemple le plus frappant est son contrat de collaboration avec "Lovely Professional University", la plus grande université privée de l’Inde, qui offre plus de 200 formations à plus de 25 000 étudiants internes et 100 000 prenant de cours à distance. Présentement, plus de 300 étudiants maliens étudient l’informatique, les mines, les sciences sociales, etc. en Inde.

Des atouts
A en croire Maïmouna Sow, l’apprentissage professionnel est primordial. Les programmes sont tous orientés vers des compétences reflétant l’environnement actuel. Des curricula correspondant à l’échelle internationale et des méthodes d’enseignement axés sur l’industrie ont été conçus pour développer les compétences nécessaires dans différents domaines.

Le campus dispose de connexion Wifi, d’un centre commercial, des réseaux bancaires, un studio photo, plusieurs cafétérias, des boutiques d’électronique, des librairies-papeteries, des salles de sport et des salles de jeux. Il y a aussi un salon de beauté et un spa fournissant de multiples services et un hôpital entièrement équipé.
Le LPU dispose de différents types d’internats pouvant héberger plus de 18 000 étudiants au sein de son campus. Les étudiants ont un large choix entre les dortoirs, les studios et même des appartements munis de toilettes et de climatiseurs.
Maïmouna Sow doit constituer une fierté pour le Mali, d’autant plus que ses actions ont permis une diminution de 50 % des frais académiques.

A. M. C.

L’Indicateur du Renouveau du 15 Septembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés