Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
CNOP : Les acteurs échangent sur l’élaboration des décrets d’application de la LFA

La Coordination nationale des organisations paysannes (Cnop) échangent depuis hier sur l’élaboration des décrets d’application de la Loi foncière agricole (LFA) au Mali.

L’atelier de la Cnop sur la LFA, qui durera deux jours, a débuté jeudi à l’hôtel Mandé sous la présidence du représentant du ministre de l’Agriculture, Dr. Daouda Diarra.
Promulguée par le président de la république, le 11 avril 2017, la Loi foncière agricole va améliorer la gouvernance et faciliter la compréhension des lois et des processus par les populations rurales. Première du genre au Mali, cette initiative vise à réguler le secteur foncier agricole.

Le représentant du ministre de l’Agriculture, Dr. Daouda Diarra, a assuré les participants de la disponibilité du département à accompagner la Cnop afin que ce travail entrepris soit à la hauteur des attentes.
"Je suis convaincu qu’au cours de cet atelier, vous aboutirez à des recommandations utiles qui seront portées par les secrétaires en charge de la Loi d’orientation agricole et de la réforme domaniale et foncière", a-t-il-souligné.

Selon le 1er vice-président du Cnop, Boubacary Bah, dans le cadre de la phase 1 du projet Ipar/Fida/Cnop, une plateforme multi acteurs sur les directives de gouvernance foncière du Comité de sécurité alimentaire de la FAO est née en novembre 2014. Cette plateforme est composée de différents acteurs. La Cnop assure le secrétariat permanent de cette dynamique de gouvernance foncière multi acteurs en lien avec la CMAT.

La deuxième phase consistera, selon M. Bah, à mettre en place une gouvernance foncière améliorée pour une prospérité partagée dans le bassin du fleuve Sénégal au Mali, en Mauritanie et au Sénégal (2017-2019) et le projet de consolidation des capacités de la société civile sur les directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers.

"Ces deux projets vont permettre de renforcer les organes de gouvernance tant au niveau local, national et régional avec un lien fort entre la Loi foncière agricole et la réforme domaniale et foncière en cours", a-t-il-ajouté.
Aux termes de l’atelier, les experts valideront la feuille de route de la deuxième phase du programme FAO/Ipar.

Z. M. K.
L’Indicateur du Renouveau du 15 Septembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés