Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Procédures de passation des marchés publics : L’UNAJOM et le RJMLCP forment leurs membres

Le Centre de formation pour le développement sis à Hamdallaye ACI 2000 a abrité le lundi 11 septembre 2017, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation des acteurs de la société civile, du secteur privé et de l’administration sur les procédures nationales de passation, d’exécution, de contrôle et de règlement des marchés publics et des délégations de service public. Cet atelier de cinq jours est organisé par l’Union nationale des journalistes du Mali (UNAJOM) en collaboration avec le Réseau des journalistes maliens de lutte contre la corruption et la pauvreté (RJMLCP) sous l’appui financier de l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS). L’un des objectifs dudit atelier est d’outiller et de renforcer les capacités des participants (dont une vingtaine de journalistes) sur les techniques de passation des marchés publics. La cérémonie d’ouverture était présidée par Djiri Doucouré de l’ARMDS, en présence du président de l’UNAJOM, Fakara Faïnké, du représentant du RJMLCP, Karamoko Coulibaly et d’autres personnalités.
« Cette session qui nous réunis ce matin m’offre l’heureuse occasion de m’adresser aux acteurs de l’administration, de la société civile et du secteur privé pour non seulement vous renouveler le soutien constant de l’ARMDS dans le domaine du renforcement de vos capacités mais également vous informer et exprimer toute ma satisfaction pour les excellents résultats atteints en 2016 en termes de statistiques des marchés, fruit de l’effort de l’ensemble des acteurs de la commande publique de notre pays. Permettez-moi de rappeler qu’en 2016, 1627 marchés ont été passés par les autorités contractantes pour un montant total de 696 095 265 670 FCFA soit plus du double du volume des marchés passés en 2010 qui s’élevait à 313 984 283 869 FCFA », c’est par ces mots que Djiri Doucouré, chef du département formation et appuis techniques par intérim de l’ARMDS a commencé ses mots de bienvenue. Avant d’ajouter que la formation de l’ensemble des acteurs de la commande publique devient une priorité de la plus haute importance pour l’ARMDS. Selon lui, les enjeux de la bonne gouvernance recommandent aujourd’hui que les différentes composantes de la société, notamment l’Etat et ses démembrements, le Secteur Privé, et surtout la Société Civile soient mieux imprégnées des dispositions du Code des marchés publics et ses textes d’application.

« Vous constaterez avec moi que le renforcement des capacités des acteurs de la commande publique, une des missions fondamentale de l’ARMDS, constitue une priorité que nous nous plaisons d’honorer avec constance et détermination. La réalisation de cette mission de formation est une manière pour l’ARMDS de contribuer à la bonne gouvernance économique et à l’optimisation des dépenses publiques. Votre maitrise des textes et des outils réglementaires en matière de marchés publics constitue un des moyens les plus efficaces pour améliorer la qualité de vos diverses interventions dans les marchés publics » a conclu l’orateur. Plusieurs thématiques seront développées durant les cinq jours de l’atelier dont le droit et obligations des titulaires des marchés publics, le règlement des litiges dans les marchés publics et bien d’autres.

Aguibou Sogodogo

Du 15 Septembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés