Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Mauvaise gouvernance au Mali : « Ça suffit » exige l’ouverture d’informations judicaires contre les bandits à col blanc épinglés dans les rapports du Vegal

Le mouvement « Ça suffit », après son combat au sein de la Plateforme « An tè A Banna : Touche pas ma constitution » contre la révision constitutionnelle, part en guerre contre la mauvaise gouvernance au Mali. Selon Yéri Bocoum, le président du mouvement, ils vont mener plusieurs actions afin que des informations judiciaires soient ouvertes contre tous ceux qui sont suspectés, dans les rapports du vérificateur général, d’avoir détourné l’argent public.

Après son combat pour le retrait de la révision constitutionnelle, le mouvement « ça suffit » est encore sur le pied de guerre. « Dans la continuation de nos actions et dans le but de promouvoir la bonne gouvernance, la bonne gestion des deniers de l’Etat et après avoir pris connaissance que les rapports de 2014 et de 2015 du vérificateur général restent sans suite et dorment dans les tiroirs, nous allons engager le combat pour la bonne gouvernance », a indiqué Yérim Bocoum, le président du mouvement, le vendredi dernier à la Bourse du travail, lors d’une rencontre avec la presse. Selon Bocoum, au Mali, tout se passe comme si le bureau du vérificateur, qui coute des milliards au contribuable malien, ne sert absolument à rien. « A Quoi sert une institution de contrôle si ses rapports ne servent à rien et sont rangés dans un tiroir ? Et pourtant les montants en jeu sont énormes. Combien d’écoles, d’hôpitaux et d’emplois peut-on créer avec ces milliards volés au contribuable malien ? Comment dans un pays où tout manque, des milliards peuvent être dilapidés au vu et au su de tout le monde sans qu’aucune sanction ne soit prise contre qui que ce soit ? », s’interroge le président du mouvement « ça suffit » qui a déjà adressé une lettre au président de la République pour plus de bonne gouvernance dans la gestion des affaires du pays. « Nous sommes contre ces mauvaises pratiques. Cela est inadmissible et intolérable ! Il est temps de poursuivre ceux qui portent atteinte aux biens publics. Nous demandons que des informations judiciaires soient ouvertes contre tous ceux qui sont suspectés de détournement. Nous allons tenir aussi s’il le faut », a martelé le président du mouvement « ça suffit »

M.K. Diakité

Du 18 Septembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés