Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Présidentielle de 2018 : Kalifa Sanogo, futur candidat de l’Adema ?

Le Cercle des Alternatives Maliennes pour l’Emergence (CAME)"wati-sera et les sections Adema PASJ de la troisième région du Mali ont organisé, le samedi 16 septembre 2017, dans la capitale de Kénédougou un grand meeting pour solliciter la candidature de Kalifa Sanogo, ancien PDG de la CMDT et maire de Sikasso, à l’élection présidentielle de 2018. Une sollicitation bien accueillie par l’intéressé qui cependant préfère, pour l’instant, se conformer au processus de désignation de sa formation politique : l’ADEMA. Kalifa Sanogo, après cette démonstration de force à Sikasso où il règne sans partage, saura-t-il s’imposer comme le candidat du l’Adema lors de l’élection présidentielle de 2018 ? A moins d’un an de l’élection présidentielle, la question de la candidature divise aujourd’hui au sein du parti de l’abeille.

Les soutiens de Kalifa Sanogo veulent qu’il se présente comme candidat à l’élection présidentielle de 2018, soit sous les couleurs de son parti Adema soit en tant qu’indépendant. Ils l’ont fait savoir lors d’un grand meeting de soutien le samedi dernier au stade Babemba Traoré de la ville de Sikasso. Ledit meeting a enregistré la présence de milliers de personnes qui sont venues des différents cercles de Sikasso, des différentes régions du Mali, du district de Bamako et de l’extérieur du pays. Accompagné de la présidente du Cercle des Alternatives Maliennes pour l’Emergence (CAME), Mme Sanogo Karidiatou Coulibaly, Kalifa Sanogo a fait une entrée remarquée lors de ce meeting. Il a fait le tour du stade pour saluer la foule conquise à sa cause. Venu apporter son soutien au futur candidat à la présidentielle, le Président du parti APM, Bandiougou Diawara, a, dans son discours, précisé que cette date figurera en bonne place au nombre des grands événements qui ont marqué la vie politique de la grande et historique cité de Sikasso. Plus loin, il dira que tout cadre qui gouverne bien la CMDT peut très bien gouverner le Mali.

« Kalifa a bien gouverné la CMDT dont il était le Président Directeur Général. Il peut très bien gouverner le Mali », dit-il. Il ajoutera que les qualités de Kalifa Sanogo ont convaincu qu’il est l’homme de la situation. "Nous pouvons lui faire confiance et c’est le Mali qui en bénéficiera", a-t-il déclaré. Lors de leurs interventions, les représentants des différentes délégations des régions ont tous manifesté leurs soutiens à Kalifa Sanogo pour sa candidature à la présidentielle de 2018. « Nous sommes derrière lui jusqu’à Koulouba », ont –ils dit.

Le Président du mouvement des jeunes de Bamako, Oumar Bassy Sanogo, a expliqué que les jeunes de Bamako, à travers un forum, ont décidé de demander officiellement à Kalifa Sanogo de se présenter aux élections présidentielles de 2018 pour venir gérer, régler les problèmes auxquels le Mali fait face aujourd’hui. À l’en croire, le pays vit une période très critique de son histoire. Il a souligné que les jeunes pensent que seul l’actuel maire de Sikasso peut sortir le Mali du gouffre. " Nous savons déjà qu’il a une grande aura à Sikasso à travers cette énorme mobilisation. Nous lui donnerons aussi une aura à Bamako pour qu’il sache que les jeunes sont derrière lui. Nous pensons qu’il est le candidat idéal pour relever les défis du Mali" a-t-il conclu.

Cette intervention a été suivie par celle de la Présidente du Cercle des Alternatives Maliennes pour l’Emergence (CAME Wati Sera), Mme Sanogo Karidiata Coulibaly qui a donné les objectifs de l’association en disant que leur ambition était de soutenir et de magnifier toutes les bonnes actions, ou initiatives individuelles et collectives, venant d’une communauté, d’un groupement ou d’une personne. De ce fait, elle a rappelé qu’ils ont fait appel à Kalifa Sanogo pour lui remettre une distinction honorifique pour son bref passage à la CMDT, un passage qui fut significatif et riche d’enseignement, selon la présidente du CAME Wati Sera. De même, elle a indiqué que son association l’a alors désigné comme son président d’honneur.

"Aujourd’hui nous lui donnons la Présidence du CAME Wati Sera. Mieux, dira-t-elle, nous lui demandons, nous associations, clubs de soutien, amis, sympathisants et partis politiques ici présents, d’accepter solennellement de présenter sa candidature à la magistrature suprême du pays en 2018.

Dans son intervention Kalifa Sanogo a fait savoir que les associations diverses dont le cercle des alternatives maliennes pour l’émergence, les clubs des amis et de soutien lui demandent solennellement de présenter sa candidature à l’élection présidentielle de 2018. Il dira que c’est une marque de confiance et de sympathie à son égard. Et, ajoute-t-il, c’est un redoutable honneur dont-il mesure la portée. Il a souligné que c’est donc en toute connaissance de cause et pour l’espoir qu’il suscite qu’il a accueilli leur appel. Cependant, il a précisé :" comme vous le savez, le processus de désignation du candidat de mon parti, l’ADEMA PASJ, est en cours.

Je ne saurais, par conséquent, avoir de position définitive ici en dehors de ce processus". Par ailleurs, Kalifa Sanogo a exprimé toute sa gratitude et toute sa reconnaissance à tous ceux qui sont venus très nombreux de toutes les régions du Mali, du Burkina et de la Côte d’Ivoire pour être acteurs et témoins de ce moment historique. Rappelons qu’au cours de ce meeting plusieurs prestations ont été faites par des artistes dont Abdoulaye DIABATÉ.

Ousmane Baba Drame, envoyé spécial à Sikasso

Du 18 Septembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés