Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Retour volontaire de Libye : 123 nouveaux migrants maliens rentrent au bercail

Après les 144 migrants accueillis le jeudi 24 août 2017 en provenance de la Lybie, 123 autres volontaires ont regagné le bercail hier soir. Ils ont été accueillis à leur descente d’avion à l’Aéroport du Président Modibo Kéita par le chef de cabinet du ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine. 

Dans le cadre d’assistance de nos compatriotes en situation de détresse en Libye, le ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine avec l’appui de l’Organisation internationale de l’Immigration, a rapatrié hier mardi 19 septembre 2017 de la Libye 123 Maliens. A leur descente d’avion, ils ont été accueillis par le chef de cabinet, Moussa Alou Koné. Parmi ces rapatriés 32 étaient en détention à Tarick-sika et le reste du groupe vient des différentes villes de la Libye. Pour faciliter leur transport de la Libye à Bamako, l’OIM a affrété l’avion en collaboration avec le gouvernement à travers le ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’intégration africaine qui travaille d’arrache-pied pour la protection et la promotion des Maliens de l’Extérieur et de leurs biens. A leur descente d’avion, ils ont été conduits au Centre d’accueil de la Protection Civile sis à Sogoninko pour des formalités d’usage. Ils ont reçu chacun une dose de vaccin contre la fièvre jaune et des repas.

Le chef de cabinet, Moussa Aliou Koné, a remercié l’OIM, l’ambassadeur du Mali en Libye pour les efforts déployés pour le retour de ces migrants qui vivaient dans des conditions difficiles. Il a informé que des dispositions sont prises pour l’insertion socioprofessionnelle de ses volontaires à travers un projet mis en place par l’OIM avec l’appui de l’Union Européenne.

Les témoignages à leur arrivée étaient pathétiques. Certains enfermés dans des prisons libyennes ne recevaient qu’un seul repas par jour et cela pendant plus de 9 mois. Des familles installées en Libye il y a trentaine d’années ont décidé en même de rentrer au bercail pour échapper à la colère des milices.

A. Maïga :« Je suis heureux de regagner le bercail. J’ai fait 9 mois en prison dans les mains des milices. On avait seulement droit à une tartine dans la journée. On m’a extorqué plus de 3 000 dollars ».

Un autre du nom I.K a également évoqué les difficultés qu’il a eu à rencontrer au cours de son séjour : « Ce qu’on a vaincu en Lybie est abominable. On ne peut plus travailler en Libye, les milices nous braquent à longueur de la journée. J’ai décidé de rentrer au bercail. D’autres maliens croupissent dans les prisons libyennes. Nous invitons les autorités d’aller les chercher. Vraiment je n’encourage personne d’aller en Lybie ».
S.F : « Nous avons été cueillis par les milices au moment où nous nous apprêtions pour la traversée de la Méditerranée. Nous étions des centaines en prison, Al Hamdoulaye, nous avons eu la chance de quitter et laissant beaucoup de nos compatriotes en prison. Il a fallu l’intervention de l’ambassadeur du Mali et l’OIM que nous saluons ici pour nous avoir extraire de ce gouffre. La Lybie, c’est de l’enfer. Je n’incite personne d’y aller ».

Le constat est que la plupart des jeunes rapatriés étaient en entente sur le territoire libyen pour regagner l’Europe. Ils sont la cible des milices qui les maltraitent en vue de les extorquer de l’argent avec la complicité de certains compatriotes ancrés dans cette mafia.

Plus de 10.000 Maliens en situation délicate en Libye
« Il faut noter que la Libye accueille de nos jours entre 9000 à 10.000 maliens. Selon les statistiques 5000 vivent à Tripoli. La majorité est dispersée à l’intérieure de ce pays. Grâce au partenariat avec l’Organisation Internationale de la Migration (OIM), on parvient à détecter les migrants qui sont en situation difficile », a expliqué hier Moussa Alou Koné, chef de cabinet du ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine lors de l’accueil des 123 nouveaux migrants revenus de la Libye. Il a assuré que « toutes les dispositions sont prises pour accompagner les migrants dans leurs familles respectives ainsi que leur réinsertion socioprofessionnelle ».

Après avoir salué les autorités maliennes pour leur engagement au retour des 123 migrants, le coordonnateur de l’OIM au Mali, M. Coomber, de conseiller les jeunes d’emprunter les voies légales de la migration et d’assurer que des dispositions seront prises pour leur insertion socioprofessionnelle.

O.D.

L’Indicateur du Renouveau du 20 Septembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés