Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Promotion des droits individuels et collectifs : Le Banico accueille les APM

Après Banamba, la tournée de la délégation nationale des APM (Associations pour le Mali) s’est poursuivie dans la deuxième région, le samedi 30 septembre 2017, en 2e région administrative par l’étape du Banico. À Dioïla, la délégation nationale était conduite par le secrétaire général du bureau national, Sylvestre Kamissoko qui a tenu un meeting d’information à la Maison des jeunes de Dioïla.

À travers cette sortie, il s’agit aussi pour les responsables d’édifier les militants et sympathisants sur les objectifs, les missions et les ambitions des APM dans notre pays.

Pour cette deuxième sortie, dans la région de Koulikoro, la délégation nationale conduite par Silvestre Kamissoko était composée, entre autres Bakary Bérété  ; du coordinateur APM de Koulikoro, Sékou Ballo.

Elle a été accompagnée à Dioïla par le coordinateur du cercle de Koulikoro, Sékou Guindo  ; la présidente de la coordination des femmes de Koulikoro, Fanta Coulibaly  ; la secrétaire chargée de la communication de la coordination de Koulikoro, de Adiaratou Gadiaga et Tiémoko Dembélé.

Dans la matinée, la délégation nationale a été accueillie dans la salle des spectacles de Dioïla par des militants motivés, composés de leaders de femmes, de jeunes, d’enseignants, des représentants des Associations d’artisans, de nombreux représentants de l’Association " Yafa", d’un représentant des personnes handicapées de Dioïla, etc.

À Dioïla, les participants à cette rencontre ont exprimé plusieurs préoccupations, relatives au dédommagement des victimes d’expropriations des travaux de construction de la route Dioïla Fana, d’un conflit lié au renouvellement de l’Association des artisans du cercle de Dioïla ainsi que les difficultés d’accès des femmes au microcrédit.

Comme il fallait s’y attendre, la question du foncier s’est invitée dans les débats. Ainsi, la mission a été informée de l’expropriation des terres de culture par la mairie qui les morcèlent pour les vendre à des particuliers sans compensations équitables.
Tour à tour, les membres de la délégation ont pris la parole pour féliciter et remercier les populations de Dioïla pour leur mobilisation.
De même, des apaisements ont été donnés aux préoccupations des différents intervenants.

À l’entame de ses propos, le chef de délégation, Sylvestre Kamissoko, a tenu à saluer et remercier, l’honorable Mamadou Diarrassouba, député élu dans la localité, pour son soutien aux actions de leur mentor, le ministre Mohamed Ali Bathily, surtout au niveau de l’hémicycle et sur le terrain dans cercle de Dioïla.

Dans son intervention, le chef de délégation a insisté sur le fait que les APM constituent une organisation citoyenne de la société civile créée par le président IBK, lui-même, en 2013 et confiées par la suite au ministre Bathily.
C’est pourquoi à chaque étape, les responsables des APM ont toujours réaffirmé le soutien et l’accompagnement de cette organisation au président de la République et le gouvernement du Mali.

S’adressant aux militants, M. Kamissoko, comme à chaque occasion, a insisté sur l’intégrité morale qui est un principe cardinal pour les APM. 
"Nul ne peut se prévaloir de son statut de militant APM pour s’accaparer du droit des autres ", a-t-il prévenu.

De même, à Dioïla comme partout ailleurs, le chef de la délégation, Sylvestre Kamissoko, a brièvement présenté les réformes foncières en cours au niveau du ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et des affaires foncières. Il s’agit notamment de l’élaboration du cadastre et de la carte foncière du Mali.

Dans son intervention, Bakary Bérété, a souligné que le problème foncier est en passe de devenir très dangereux dans notre pays.

Selon lui, partout où l’injustice liée, notamment au foncier règne, le pays a toujours connu, à la longue, une véritable crise sociale à l’image du Rwanda et du Nigéria.
Face aux nombreux cas des litiges signalés çà et là dans la localité, les membres de la délégation ont invité les populations locales à se regrouper pour des actions communes. En réponse aux questions posées, l’attachée du ministre de l’Habitat, de l’urbanisme, Bakary Bérété, a instruit la démarche à suivre pour l’aboutissement de ces différents dossiers.

À la fin des échanges, les participants, qui ont exprimé leur adhésion aux idéaux des APM ont procédé à la mise en place de deux structures provisoires.
Celle des hommes est composée de 8 membres est dirigée par Balla Fané, enseignant de son état. Quant à celle des femmes, elle est dirigée par Mme Niamba Mariko.

Ces deux structures ont eu pour mandat d’implanter des cellules APM dans l’ensemble des 23 communes que compte le cercle de Dioïla dans un bref délai.

Correspondance particulière Abdoulaye Ouattara, Envoyé Spécial

L’Indicateur du Renouveau du 04 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés